Ce troisième acte a été marqué par la nouvelle démonstration de force de Green Keeper dans l’épreuve principale qui portait le label de Groupe 3. Le brillant élève de Gilbert Rousset a confirmé qu’il sera un des fers de lance de son établissement cette saison dans les classiques et autres épreuves richement dotées et son jockey fétiche Johnny Geroudis attend déjà de pied ferme ses prochains adversaires. L’écurie Rousset s’offrait le doublé après la réussite de Red Lotus dans l’épreuve d’ouverture. Une performance qui lui permet de se hisser en tête du classement général avec un total de stakes money s’élevant à Rs 1 035 000, soit Rs 62 000 de plus que Gujadhur. Sunil Bhundoo a également été l’auteur d’un rare doublé en menant à la victoire Lord Of The Dance et Shakleton, de l’écurie Allet. Ce rendez-vous a également vu la première de Brandon Morgenrood pour le compte de l’écurie Perdrau avec Ntandane et le premier succès 2012 de Jeannot Bardottier sur Beach Club qui ouvrait son palmarès mauricien.
S’il fallait une autre preuve qu’il possédait l’étoffe d’un champion après ses trois victoires 2011, dont le deuxième en temps record sur 1400m, Green Keeper l’a donnée dans l’épreuve principale de cette troisième journée, The Noble Salute Cup, où il a dominé ses adversaires du jour avec autorité. Seul un mauvais départ aurait pu hypothéquer les chances du favori, car il aurait pu se faire enfermer avec son couloir intérieur. Chief Mambo et War Of Conquest qui s’élançaient des deux côtés, se montrèrent plus rapides à l’ouverture des boîtes, mais Green Keeper combla vite son retard pour déborder son compagnon d’écurie et prendre le train à son compte. La monture de Geroudis imprima une allure sélective pour accentuer graduellement son avance sur War Of Conquest et Chief Mambo qui était d’environ 4L dans la descente. A 5L on pouvait voir un peloton étiré composé de Monsieur Dane, qui évoluait à l’extérieur de Paraguayito, devant Capitaine, Captain’s Cheer, Royal Chalon, Sharks Bay et Profit Report respectivement. Johnny Geroudis avouera, lui-même, qu’il n’avait pas réalisé avoir pris autant d’avance. War Of Conquest fut le premier à s’effacer. Entrant dans l’ultime ligne droite, Green Keeper comptait environ 5L sur Chief Mambo qui précédait par la même marge son plus proche poursuivant, Monsieur Dane. Capitaine et Royal Chalon s’amenèrent dans le dos de ce dernier. Ils se montrèrent les plus percutants, mais ne furent jamais en mesure d’inquiéter Green Keeper qui fit l’essentiel pour s’imposer par presque 3L devant le représentant de Raj Ramdin.
Beach Club ?fait chuter Snappy
La troisième aura été la bonne pour Red Lotus qui permit à Gilbert Rousset de réussir son premier doublé de la saison. Après ses deux deuxièmes places, ce fils de Parade Leader est parvenu à ouvrir son compteur dans The Black Tulip Cup sous la conduite de Robby Bheekary.  Drug Squad se montra le plus rapide à l’ouverture des stalles et n’eut aucune peine à prendre la direction des opérations. Red Lotus se plaça sur son arrière main devant Sporty Josh qui fut condamné à l’extérieur de The Sneaker. Dans la descente, ce groupe de tête comptait environ 4L sur le peloton mené par Mobschief et cette avance demeura la même vu que le meneur imprimait une allure relativement rapide. On constata également que contrairement à sa sortie précédente, le favori ne se montra pas ardent durant le parcours. Cependant, il était déjà mis sous pression à 400m de l’arrivée afin de ne pas se laisser prendre de vitesse par Drug Squad. En quelques foulées, Red Lotus combla son retard pour déborder le meneur à l’entrée de la ligne droite. Le représentant de l’écurie Foo Kune se montra accrocheur avant de s’avouer vaincu à mi-ligne droite. Mobschief est celui qui se montra le plus dangereux, mais il se contenta de la deuxième place à une longueur du vainqueur. Mustarsel termina en force pour compléter le quarté.
Malheureux lors de la journée inaugurale lorsqu’il avait été battu d’un cheveu par Mac Mufti, Ntandane a confirmé son étendard de favori pour offrir à Alain Perdrau son premier succès 2012 dans The Botanique Cup, coupe qu’il enlevait pour la quatrième année consécutive. Fort Noble fut le premier à trouver la position tête et corde, mais il fut débordé après environ 400m de course par son compagnon d’écurie The Money Is Yours. Wave Dancer qui avait été sollicité au départ vint se placer en deuxième position à l’extérieur. Traianius suivait en quatrième position devant Piece Of Paradise qui se rapprocha à l’extérieur de Tamworth qui précéda Ntandane et So Raven, tandis que Hup-Two-Three, qui avait pris un mauvais départ, était décroché. Piece Of Paradise commença sa progression dans la descente avec dans son dos le favori. Le coursier de l’écurie Allet contourna ses adversaires dans la dernière courbe avant d’accrocher The Money Is Yours. Cependant, Piece Of Paradise versa à l’intérieur, incommodant dans la foulée Fort Noble, Tamworth et Wave Dancer. Ntandane était, lui, lancé à l’extérieur par Brandon Morgenrood pour bénéficier d’un boulevard. Le cheval de l’écurie Perdrau sortit un joli coup de reins et en quelques foulées il combla son retard avant de s’en aller vers une convaincante victoire. Donavan Mansoor qui pilotait Traianius logea une objection contre Piece Of Paradise pour interférence dans la ligne droite, mais elle fut rejetée par les commissaires des courses, alors que les jockeys Boutanive et Rama s’en sortirent avec un warning.
Si The Pondichery Cup semblait promise à l’écurie Gujadhur avec Snappy au palmarès impressionnant de 4 victoires et 2 deuxièmes places lors de ses six dernières sorties, la surprise est venue de Beach Club qui a fait la différence à l’issue d’une belle fin de course. Jeannot Bardottier en profitait pour réussir un retour victorieux en compétition. Piquet fut le plus rapide au départ, mais Faucon ne sut en profiter, laissant se rapprocher à son intérieur Snappy, pourtant moins véloce à l’ouverture des boîtes. Robbie Burke ne se fit pas prier pour prendre le train à son compte et mener les débats devant Made Of Steel Piquet et Beach Club. Fidèle à son habitude, le sujet de l’écurie Gujadhur imprima une allure régulière et c’est en solide leader qu’il aborda l’ultime ligne droite. Piquet fut le premier à se lancer à ses trousses, mais il ne se montra pas assez percutant. En revanche, Beach Club en avait encore sous les sabots et se rapprocha dangereusement. Bien que se retrouvant en difficulté lorsque sa monture versa à l’intérieur, Bardottier continua à l’accompagner comme il se doit pour refaire du terrain à chaque foulée. Et en dépit du fait qu’il fut déséquilibre suite à la perte d’un étrier après que sa selle se déplaçâ, l’apprenti de l’écurie R. Gujadhur parvint à prendre la mesure de Burke.
Premier doublé ?pour Sunil Bhundoo
Malgré l’absence d’Imran Chisty qui n’a pu chausser les étriers à partir de cette journée n’ayant pas obtenu son permis de travail, l’écurie Allet a su se tirer d’affaires avec l’apprenti Sunil Bhundoo qui mena à bon port Lord Of The Dance et Shakleton. En l’absence d’un véritable front runner, l’élève de Vincent Allet n’eut aucune peine à s’emparer du commandement devant Naughty Prince et Wincourt. Ce dernier fut rejoint par I Am What I Am dans la decente vu que le meneur, nullement inquiété, put réduire l’allure à sa guise. A partir de là, on savait que Lord Of The Dance allait être difficile à rattraper. Sunil Bhundoo attendit le poteau des 600m pour demander un effort à sa monture. Lord Of The Dance répondit favorablement à ses sollicitations pour accentuer son avance dans la dernière courbe et tourner avec environ 3L sur Naughty Prince. Bien qu’écartant en deux occasions lorsque Bhundoo sortit la cravache, Lord Of The Dance produisit un bel effort pour repousser avec assurance l’assaut de Naughty Prince. Le favori I Am What I Am fut incapable d’accélérer et se contenta d’une modeste?quatrième place à l’arrivée.
La même tactique fut employée pour Shakleton dans la septième épreuve. Sans doute, Wolfe Tone était celui qui aurait pu lui disputer le commandement, mais Emamdee ne mena pas la vie dure à son compagnon d’écurie qui put courir relâché même si Arromonche vint se placer sur son arrière main dans la descente. Shakleton lança le sprint à 600m de l’arrivée pour aborder la ligne droite finale avec de solides prétentions. Longtemps aperçu en cinquième position à l’intérieur de Royal Ransom, Santos se mit en évidence à l’exétrieur du meneur, tandis que Wolfe Tone était lancé à l’intérieur. Cependant, bien mené aux bras par Sunil Bhundoo, Shakleton maintint le rythme pour résister à leurs attaques jusqu’au bout. L’apprenti attaché à l’écurie Allet réussissait le premier doublé de sa carrière pour pointer en quatrième position au classement général avec 3 réalisations.
La cinquième épreuve donna lieu à une arrivée dans un mouchoir de poche entre Casey’s War et Bastille Day. On dut avoir recours à la photographie pour départager les deux chevaux et après quelques longues minutes les résultats furent à l’avantage de Gaëtan Faucon qui vint priver Robbie Burke de son premier succès 2012 avec la casaque bleue électrique et écharpe rouge. Juanfra et Shutterfly furent les plus rapides au départ, tandis que Bastille Day et Mzingelli se montrèrent plus lents. La doublure de l’écurie Gujadhur surmonta le handicap de son couloir extérieur pour s’emparer du commandement devant Shutterfly qui fut rejoint à son extérieur par Casey’s War. On eut droit à une allure régulière qui s’endurcit à la rue du Gouvernement. Juanfra fut sérieusement accroché par le coursier de l’établissement Maingard à l’entrée de l’ultime ligne droite. Bastille Day était encore sixième et ce n’est qu’alors que Burke se mit en évidence. Casey’s War eut vite fait de mettre le nez à la fenêtre et semblait s’envoler vers une facile victoire, mais sous la conduite de Burke Bastille Day grignota du terrain à vue d’oeil pour terminer dans la même foulée que lui. Cependant la photographie fit voir que Casey’s Way avait conservé un mince avantage au poteau.
Auteur d’un triplé et un doublé lors des deux premières journées  l’écurie Merven s’est contentée d’un seul succès hier. C’est City Of Choice qui lui a permis de sauver les meubles dans l’épreuve de clôture. Le train fut assuré par Liam qui fut rejoint par son compagnon d’écurie Fire Wire dans le premier tournant. City Of Choice se retrouva en position idéale côté corde devant Betrayed qui précéda What Price. Fire Wire fut le premier à montrer des signes de faiblesse à 400m de l’arrivée. Il libéra ainsi l’éventuel vainqueur qui déboîta peu après pour attaquer franchement le meneur à l’entrée de la ligne droite. Par la suite, de course il n’y en eut point. L’alezan entraîné par Patrick Merven se détacha irrésistiblement pour s’imposer par quatre longueurs devant Betrayed qui vint coiffer Liam.