Il est peu probable que les stalles affichent complet à ce stade de la compétition dans The Noble Salute Cup, l’épreuve principale de la journée inaugurale réservée aux chevaux possédant un Rating de 60 ou plus. Sur papier, cette course disputée sur 1400m s’annonce intéressante à plus d’un titre, car elle pourrait accueillir  quelques chevaux qui ont réussi un bon parcours la saison dernière. La victoire pourrait se jouer entre les finisseurs Polar Royale et Kruger Rand qui sont parmi ceux qui nous ont laissé la meilleure impression à l’heure des galops.
Le représentant de l’écurie Rousset a réalisé un joli parcours la saison dernière pour passer de la fourchette de 51-35 à sa valeur actuelle où il n’a pas brillé sans toutefois être ridicule. Comme la plupart des chevaux de son établissement, Polar Royale a été maintenu dans une bonne condition durant l’intersaison et il devrait se présenter dans de bonnes dispositions si l’on se fie à ses derniers galops. Sans doute viendra-t-il au finish. S’il hérite d’une ligne intérieure, il pourrait se positionner au milieu du peloton et ainsi avoir dans l’emballage final le first run sur Kruger Rand qui sera un de ses principaux adversaires, s’il est de la partie.
Tout comme Polar Royale, Kruger Rand a réussi un joli parcours avec quatre victoires consécutives. Malheureux à son avant-dernière sortie en C2 (68-52), il ne fut pas surclassé à son incursion suivante lors du Week-End International, échouant à 1.85L de Desert Sheik. Kruger Rand respire la santé actuellement, et au terme d’une course rondement menée et d’une fin de parcours sans encombre, il peut renouer avec le succès.
En terme de régularité, Ryder Cup a fait encore mieux l’année dernière où il fut sacré cheval de l’année. Coursier appartenant à Paul Foo Kune qui évoluera désormais pour le compte de l’écurie Shailesh Ramdin, il affectionne la course avec le pas et devrait se retrouver dans une position plus avancée que les chevaux précités. Ce qui fera de lui un candidat valable à la victoire s’il a retrouvé ses automatismes.
L’écurie Allet aura le choix entre quatre chevaux pour défendre ses couleurs et il serait hasardeux de négliger leurs chances sur leur forme du moment. Alain Perdrau pourra compter sur son régulier Kalinago qui a beaucoup progressé ces derniers jours. Ce bai de 6 ans est très maniable et peut piéger ses rivaux s’il parvient à bien se positionner sur la partie initiale.