Il était un des chevaux les mieux préparés de l’épreuve et aussi un des plus chuchotés. Blow Me Away a su justifier la confiance placée en lui par ses nombreux partisans pour lancer enfin la saison de Rameshwar Gujadhur qui peut désormais entrevoir la suite des événements avec sérénité surtout avec l’arrivée de Damien Oliver la semaine prochaine. L’alezan a aussi offert à Girish Goomany sa première victoire de la saison, à l’issue d’une course qu’il n’est pas prêt d’oublier. Ce deuxième acte a aussi été marqué par trois doublés. On retiendra en premier lieu celui de l’entraînement Narang et de son jockey Robert Khathi, avec Seven Carat et Jiggery Pokery, puis celui de Ricky Maingard et Rye Joorawon avec l’outsider d’un jour Phiri E Kwatile et l’impressionnant Elite Class. Si ramener des doublés est chose courante du côté de Gilbert Rousset, une fois n’est pas coutume, c’est par l’entremise de deux outsiders – Gharbee (Lerena) et Canadian Dollar (Teeha) – que cet établissement s’est distingué. Quant à Steven Arnold, il a piloté son tout premier gagnant pour Ramapatee Gujadhur en menant à la victoire le prometteur Without A Doubt.
Certes Blow Me Away s’est imposé, mais non sans avoir donné des sueurs froides à ses partisans.  Alors qu’on s’attendait à le voir aux avant-postes, surtout qu’il était muni à nouveau d’une paire d’oeillères, c’est pratiquement en dernière position qu’il entama cette course longue de 1365m. La faute à un départ manqué après avoir pointé à l’ouverture des boîtes. Mais si l’alezan est parvenu à rallier le but en premier, c’est en grande partie grâce à son jockey Girish Goomany qui n’a pas cédé à la panique.
Avec l’élève de Rameshwar Gujadhur manquant sa mise en action, c’est Charles Lytton qui se retrouva, bien malgré lui, dans la position tête et corde. Capitalisant sur son bon départ et l’avantage de la corde, One Cool Dude n’eut aucun mal à prendre sa foulée avec à son extérieur Reim. Ce groupe de tête précédait Prince Of Thieves, Recall To Life, Blow Me Away et Chinese Gold.
Étant un galloper, Girish Goomany éprouva toutes les peines du monde à maîtriser Blow Me Away qui se retrouvait déjà sur les talons de Reim aux abords du poteau des 1000m. Le Mauricien attendit avec une certaine impatience le début de la descente pour filer les rênes à sa monture qu’il laissa progresser graduellement par la suite. Mais ce fut loin d’être gagné car il ne s’empara de la position tête et corde  qu’au poteau des 400m avant de lancer le sprint quelques foulées plus loin.
La poursuite fut emmenée notamment  par Charles Lytton et Reim. One Cool Dude fut lancé a l’intérieur alors que Prince Of Thieves et Recall To Life s’amenèrent en pleine piste. Derrière ce rideau de chevaux on retrouva Chinese Gold qui n’avait, lui aussi, pas encore dit son dernier mot.
À l’avant, Girish Goomany avait déjà sorti le grand jeu sur Blow Me Away. Brandon Lerena, sentant que le coup était jouable à cet instant, se donna aussi à fond sur Charles Lytton avec 6,5kg de plomb additionnels sur le dos par rapport à Blow Me Away mais, le sprinter de Gilbert Rousset prit du temps pour trouver sa vitesse de croisière. Il se fit tout de même menaçant jusqu’à la ligne d’arrivée pour n’échouer qu’à une demi-longueur du vainqueur. Prince Of Thieves termina à la vitesse du vent pour prendre le deuxième accessit alors que le malheureux de la course fut sans nul doute Chinese Gold qui, une fois de plus, fut privé de passage en pleine ligne droite. S’il termina dans le paquet, on retiendra que son jockey ne put l’assister comme il se devait de l’être dans toute la seconde partie de la ligne d’arrivée. Que dire de Charles Lytton qui, bien qu’affichant un surpoids de 14kg sur la balance, démontra qu’il reste un des meilleurs sprinters de l’île! Avec le crack annoncé Executive Power comme allié, bien forts seront ceux qui barreront l’entraînement Gilbert Rousset dans les sprints cette saison. Blow Me Away boucla les 1365m en 1.23.05 pour signer sa sixième victoire en seulement sept sorties au Champ de Mars.