Après une trêve de trois mois qui est passée pratiquement à la vitesse du vent, les courses hippiques ont repris leurs droits de cité samedi dernier avec la tenue de la première réunion de la saison 2013. Une première journée qui a servi les desseins des grosses cylindrées qui, en se partageant pratiquement toutes les épreuves, affichent déjà leurs prétentions. Ainsi l’écurie Rousset, qui s’est fixée comme objectif de reconquérir son titre de champion perdu l’année dernière au profit de Gujadhur, a, par l’entremise de Wieland et Ghost Dog, donné un avant-goût de ce qu’elle nous réserve cette saison. La récolte aurait été sans doute meilleure si Casey’s War ne s’était pas mis au travers du chemin de Green Keeper dans l’épreuve phare. Le courageux coursier de Ricky Maingard ne s’est pas fait prier pour mettre son écurie sur orbite et s’offrir par la même occasion la première manche du championnat des sprinters. Comme ce fut le cas la saison dernière, l’écurie Merven a débuté sa campagne sur des chapeaux de rouse avec un doublé portant les griffes de Liquid Motion et King’s Guard tandis que les autres épreuves sont allées aux établissements Gujadhur, Foo Kune et Serge Henry qui se sont signalés avec Mobschief, Liam et Prince Alwahtan respectivement.
Ils étaient sept au départ de cette première manche du championnat des sprinters avec comme favori Green Keeper, piloté par Johnny Geroudis. Mais le champion de l’écurie Rousset, qui n’était pas muni de ses traditionnels pacifiers, marqua un léger temps d’arrêt à l’ouverture des boîtes au contraire de Casey’s War qui bondit de sa stalle pour s’approprier la position en tête de la course. Une fois bien installé dans le box seat, Gaëtan Faucon laissa le soin à Chief Mambo de diriger les opérations.  Green Keeper courait en quatrième position à l’extérieur de Mr Black Tom, en cinquième position on retrouvait Elusive River, le choix de Burke tandis que les deux dernières places étaient occupées par Seattle Ice et Bobby Bear.
Nishal Teeha dosa bien le pas de Chief Mambo mais reprit l’alezan quelque peu au poteau des 800m. Mal lui en prit car sa selle se déplaça avec pour résultat qu’il perdit son lead bag 400 mètres plus loin. Jouant son va-tout, Geroudis laissa progresser Green Keeper qui déborda facilement son compagnon d’écurie pour se porter à tête. Gaëtan Faucon ne paniqua point et attendit les 400 derniers mètres pour se manifester.
Geroudis mis à l’amende
Au sortir du virage, c’était évident que la victoire allait se jouer entre ces deux chevaux car les autres participants ne firent pas grosse impression. Mis sous pression, Green Keeper donna le coup de reins attendu mais en pleine piste s’amena Casey’s War sous la poigne de Gaëtan Faucon. Fort de son avantage de six kilos, le coursier de Ricky Maingard grignota du terrain à vue d’oeil et était pratiquement sur la même ligne que le porte-drapeau de Rousset à mi-ligne droite. Sous sa lourde charge et le poids de l’effort, le représentant de Rousset devait pencher sur sa gauche et Johnny Geroudis, dans son action, donna un coup de cravache à Gaëtan Faucon et à Casey’s War. Plus tard dans la journée, le Sud-Africain devait se voir infliger une forte amende de Rs 100 000 par les commissaires de courses pour avoir failli de s’assurer que sa monture n’intimidât pas un autre concurrent. Mais c’était sans compter avec Casey’s War. Le fils de Casey’s Tibbs fit preuve de courage et de combativité pour dominer Green Keeper dans les derniers mètres de l’épreuve. Ce dernier, désavantagé par sa lenteur au départ et son lourd handicap ne démérita point et devrait être d’un apport certain à son entourage cette année encore. Mr Black Tom et Elusive River terminèrent sur la même ligne pour compléter le quartet. Casey’s War, boucla les 1365m dans le bon temps de 1.21.46.
A noter que suite à la perte de son lead bag, Nishal Teeha regagna la pesée, déficitaire de 2,5 kg. Conformément à la règle 155 (2), les commissaires devaient disqualifier sa monture, Chief Mambo.