JONATHAN CHICOT

Chaque année, les enfants attendent impatiemment la venue de Noël qui souvent rime avec les cadeaux que le père Noël dépose dans la nuit du 24 au 25 décembre aux pieds du sapin joliment décoré. Pour les plus grands, même s’ils ne croient plus au père Noël, ils aiment tout de même fêter Noël, qui est avant tout synonyme de joie, de réjouissance, de paix, de partage, de retrouvailles et de détente. La magie de Noël réside dans le fait de s’émerveiller de tout ce que cette fête véhicule comme bonheur, effervescence et jubilation…

Les chrétiens quant à eux célèbrent à Noël la venue de Quelqu’un. Ils y attendent l’arrivée du Sauveur, Dieu fait homme. La naissance du Fils de Dieu, L’Emmanuel; Dieu avec nous. Non plus la magie de Noël mais le Mystère de Noël et qui se vit dans la foi et l’Action de grâce.

Accueillir quelqu’un, un invité chez soi, c’est sortir ses plus beaux habits, c’est ranger sa maison, c’est lui préparer de bons plats et lui prévoir un cadeau. L’invité ne vient jamais seul, même s’il arrive avec rien de tangible comme présent, il te fait cadeau de sa présence. Il n’a pas manqué au rendez-vous, ne t’a pas posé un lapin ce qui t’aurait mis hors de toi. Sa présence te met un baume au cœur…

Noël, c’est donc avant tout accueillir et apprécier la venue de quelqu’un…