On a beau être à quelques heures de la grande nuit de Noël, toujours est-il que les sapins et autres décorations ne sont pas encore de sortie pour certains d’entre nous. En cette période festive, pourquoi ne pas réfléchir sur nos habitudes de consommation ? Au lieu de se perdre dans la frénésie des achats compulsifs, prenons le temps de revenir à l’essentiel…

À Pointe aux Sables, Laura Constantin, fondatrice de l’association Ki Pou Fer, met les bouchées doubles pour terminer les dernières commandes de décorations et sapins avant Noël. La maison et la cour de cette dernière reflètent son esprit écologique. Entre palettes en bois, polystyrène, roues de bicyclettes, tuyaux, panneaux de signalisation et autres objets en plastique, trône fièrement un sapin en bois flotté, qui attend d’être terminé pour être livré à une entreprise.

Se servir dans la nature.

Au lieu d’acheter systématiquement un sapin chaque année, il serait plus judicieux de fabriquer son propre sapin à base de bois de palette ou de bois flotté. “Le sapin ainsi fabriqué est recyclable et pourra être réutilisé l’année prochaine et les années suivantes.” Il suffira de dépoussiérer et vous vous retrouverez avec un sapin 100% écolo sans dépenser un sou. “Avez-vous la moindre idée du nombre d’arbres qui sont abattus pour Noël ?”

C’est dans la nature que Laura Constantin et les membres de l’association se fournissent en matières premières. Dans les bois, dans les poubelles, à la plage et dans d’autres coins de Maurice, qui recèlent d’objets à qui l’on pourrait donner un nouveau souffle. Grâce à cette association composée de cinq membres et qui a vu le jour il y a deux ans et demi, une seconde vie est donnée aux déchets. L’association a été créée pour promouvoir les produits locaux et les mettre en valeur. Avec pour objectif d’être un intermédiaire entre l’artisan et l’acheteur.

Wastiful.

Au cours des années, ils se sont recentrés sur l’upcycling (réutilisation créative). Et se sont demandé pourquoi ils ne feraient pas du wastiful ? Waste is beautiful. Nous créons du beau avec tout ce que nous jetons, tous ces produits inutiles et indésirables.”

Au beau milieu de la maison de Laura Constantin, où l’artisanat a une place de choix, des décorations de Noël fabriqués par les membres de l’association sont exposées fièrement sur le sapin en bois de palettes. Ainsi que des mini-cartes de Noël, des bougies, des sapins, des Père Noël, lampes et autres décorations réalisés avec différentes techniques : pyrogravure, collage papier, broderie, etc.

Laura Constantin encourage vivement les Mauriciens à se tourner vers des décorations plus soucieuses de l’environnement. “En créant vos propres décorations, en plus de faire du bien à la nature, vous serez en mesure de passer des moments en famille et propager l’esprit de Noël.”

Dix conseils pour un Noël au vert

Voici quelques conseils pratiques et économiques pour un Noël sous le signe du “zéro déchet”.

Faire un sapin “autrement”

Les palettes de bois peuvent se décliner en plusieurs façons pour Noël. On peut faire un sapin avec les planches, dessiner sur le bois ou mettre des lumières et des boules de Noël sur la palette.

Il vous faut : Une palette, une scie à métaux, une tenaille, une règle, un crayon, une scie sauteuse, des vis à bois, une visseuse, deux équerres et du papier imperméable.

Procédé : Démontez les planches de votre palette selon la taille que vous désirez pour votre sapin. Réservez une planche qui servira de tronc. Découpez les autres planches en fonction des dimensions voulues et coupez-les à l’aide d’une scie sauteuse. Placez les planches aux emplacements souhaités sur le tronc et fixez avec une visseuse les vis à bois pour consolider votre sapin. Enfin, mettez le sapin debout en le posant sur le pied, en vous assurant que celui-ci est bien fixé. Vous n’avez plus qu’à décorer.

Autre solution : Décorez une plante que vous avez déjà à la maison, ou achetez une qui vous fait envie et gardez-la pour les années à venir.

Pommes de pin

Lors de vos promenades, ramassez des pommes de pin (pas à la veille de Noël, bien entendu), des branches et du feuillage. Les pommes de pin peuvent être recouvertes avec des bombes de peintures dorées ou argentées, ou placées nature au pied de votre sapin et dans les pièces de votre maison. Les autres éléments viendront compléter ou parfaire votre décoration.

Guirlandes naturelles

Pour fabriquer des guirlandes à partir de produits naturels, utilisez une dizaine de pommes de pin, de la peinture blanche, de la ficelle et un ruban d’un mètre cinquante de long. Pour commencer, recouvrez les pommes de pins de peinture. Puis, coupez des morceaux de ficelle d’environ 10 cm afin de les accrocher aux tiges. Terminez en nouant les pommes de pin avec le ruban. Obtenez une belle guirlande naturelle.

Boules de Noël faites maison

Au lieu de se tourner vers des boules de Noël en métaux ou en plastique, optez pour une recette faite maison.

Boule en farine : Dans une casserole, versez un verre de farine, deux verres de bicarbonate de soude et un verre d’eau. Mélangez le tout jusqu’à obtention d’une pâte épaisse. Laissez refroidir dans un saladier. À l’aide d’un rouleau, étalez la pâte, que vous transformerez ensuite en boule de Noël.

Boule en tissus : Piochez dans vos tiroirs pour trouver des chutes de tissus. Vous êtes libres de mélanger les matières, les couleurs et les tailles pour créer des bouquets harmonieux.

Guirlande en papier

Ne trouez pas votre budget avec l’achat de guirlandes de Noël. Munissez-vous de papier, que vous customisez en guirlandes. Il suffit de découper le papier en forme de feuilles, que vous assemblez ensuite à l’aide d’une aiguille et du fil. Rien de plus facile !

Évitez le suremballage

Plutôt que les traditionnels papiers d’emballage, tournez-vous vers des paquets avec du papier journal, du papier recyclé, des pots en verre, des tissus ou des boîtes de carton vides. Les rubans peuvent être réutilisés année après année. Une feuille de papier journal, un morceau de bolduc, et voilà des cadeaux originaux au pied du sapin !

Pensez aussi au furoshiki, technique qui permet d’emballer un présent avec un morceau de tissu. Vous pouvez utiliser des foulards ou des linges de table, qui seront à leur tour utiles à la personne qui reçoit votre paquet.

Déballez avec conscience

Après avoir emballé écologiquement, il faut déballer consciencieusement. Lors de l’échange de cadeaux, munissez-vous de votre bac de récupération. Placez-y tout ce qui pourra être utile les prochaines années : rubans, décorations et papiers peu abîmés.

Secret Santa

Pour un Noël “zéro déchet”, ayez la volonté de limiter les cadeaux. Mieux vaut se recentrer sur le bonheur de passer du temps ensemble. Les échanges de cadeaux ne sont souvent que des occasions de dépenser et gaspiller de l’argent dans l’achat d’objets inutiles. Faites un Secret Santa. En amont du jour J ou pour le Nouvel an, piochez un nom dans la famille pour lui offrir un cadeau. Cela permet de se rapprocher au plus près des besoins réels des uns et des autres.

Envoyez des cartes virtuelles

Faites parvenir vos vœux à vos proches de façon électronique au lieu d’en acheter. Mieux encore, enregistrez une chanson de Noël interprétée par tous les chanteurs de la maisonnée. Au pire, tournez-vous vers des cartes 100% fait main.

Chez Ki Pou Fer, les cartes de vœux se veulent originales et écologiques. Avec du papier carton, de la peinture et des paillettes, on réalise des merveilles…

Utilisez de la vraie vaisselle

Évitez de succomber par facilité à l’achat de vaisselle jetable. Avec une once de volonté pour nettoyer, vous serez en mesure d’économiser de l’argent et éviter de contribuer à la surconsommation. Essayez plutôt de faire de la corvée de vaisselle un moment amusant, autour d’un concours de chant ou un karaoké. Ne vous laissez pas tenter par l’utilisation de nappes et serviettes de table jetables. Optez pour le tissu pour réduire vos déchets.