JONATHAN CHICOT

Il y a quelque 2 000 ans, est née une personnalité qui a bouleversé l’existence de tout être humain sur terre. (La preuve, il n’y a qu’à voir à partir de quand l’on commence à compter les années.) Comment ? Parce que, pour la première fois, Dieu va s’incarner dans la personne humaine; « scandale pour les juifs, folie pour les païens » ! Cet abaissement d’un Dieu qui n’est qu’Amour et Bonté atteindra son paroxysme à la Croix, où Il se livrera totalement pour le rachat de tous !

Noël ou Nativité au sens religieux du terme rappelle la Naissance de Jésus dans l’étable de Bethléem. Ce petit Enfant, ce divin Enfant est le Soleil de Justice, la Lumière du monde (cf au Solstice qui se produit dans l’hémisphère normalement le 25 décembre ou autour de).

Noël est plus qu’un événement historique que l’on se rappelle une fois l’an. Cette fête est une réalité qui s’inscrit d’une façon indélébile dans le cœur de tous ceux qui savent s’émerveiller de la manière dont Dieu opère. Il s’actualise à chaque fois que l’on célèbre la vie comme un cadeau, une bénédiction. Noël permet de prendre conscience combien chaque vie est unique, précieuse, importante, car Dieu, par ce biais, nous rejoint, Lui qui n’est pas « le Dieu des morts, mais des vivants » que nous sommes. Que la vie est à préserver, car elle cache en son sein une histoire sainte, une dignité qui ne tarit pas. Il n’y a qu’à voir le sourire, le regard d’un enfant…

Dieu, par son incarnation, nous élève et fait UN avec nous malgré notre pauvreté, notre finitude.

« Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui ? », Psaume 8. Quel mystère! Le berceau dans lequel Jésus, l’Emmanuel (Dieu-avec-nous) choisit de se reposer après la naissance n’est autre qu’une mangeoire parmi les animaux qui normalement puent. Aujourd’hui encore, Jésus veut habiter l’étable de notre cœur qui peut aussi parfois « sentir » ou se trouver dans un état déplorable. Jésus y vient quand même.

Sachant que Dieu nous aime infiniment, ne faisons plus de notre cœur un tombeau, mais un berceau afin d’accueillir l’Enfant-Dieu. Le bonheur est inimaginable.

Noël nous donne le sens de la vie, le bonheur. John Lennon a dit une fois : « Quand j’étais petit, ma mère m’a dit que le bonheur était la clé de la vie. À l’école, quand on m’a demandé d’écrire ce que je voulais être plus tard, j’ai répondu “heureux”. Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, je leur ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie. »

Joyeux Noël à tous et vive la vie ! « Un enfant nous est né, un fils nous est donné. » Quelle joie !