Noëllette Kreasion est une petite entreprise locale lancée en octobre 2019 par la talentueuse Noëllette Cécile. Elle est spécialisée dans la fabrication des vêtements et des accessoires en crochet, un savoir-faire que la directrice a hérité de sa famille, plus particulièrement de sa mère et ses grands-mères. Noëllette produit une panoplie de produits, dont robes, sacs, chapeaux, bikini en crochet qu’elle commercialise sous sa marque Noëllette Kreasion Crochet Tropikal. La jeune femme aspire à devenir une styliste mondialement connue, surtout pour sa particularité. Rencontre.

Noëllette Kreasion est une entrepreneuse à temps partiel. Elle l’est devenue grâce son énorme passion pour le crochet, un savoir-faire qu’elle a hérité de sa mère, qui l’a elle-même hérité de sa mère et sa grand-mère. Pour Noëllette, le crochet est une histoire de famille. Sinon, elle travaille à plein-temps dans une entreprise et vit sa passion pour le crochet après ses heures de travail.

Originaire de Flacq, Noëllette raconte qu’elle a complété ses études secondaires au Couvent de Lorette de Port-Louis. Après ses études, elle s’est lancée dans le monde du travail. Noëllette travaille depuis 14 ans comme assistante en marketing et commerciale chez Desvaux de Marigny à Curepipe. « Je compte plusieurs années d’expérience dans le secteur de l’hôtellerie. J’ai aussi travaillé dans la section commerciale pour l’ouverture de Waterpark à Belle-Mare. J’avais pour mission d’attirer les membres du public pour visiter ce parc de loisir. J’ai également réalisé un petit parcours chez Happy World bureautique », dira-t-elle.

Parallèlement à sa vie professionnelle, Noëllette vit pleinement sa passion dont elle a fait une profession à temps partiel. En tant qu’entrepreneuse, elle s’est spécialisée dans la confection des vêtements et accessoires en crochet. Noëllette raconte que l’art du crochet coule dans ses veines. « Le crochet est le savoir-faire qui m’a séduite. Cet art fait partie de toute ma vie. Ma mère était enceinte de moi quand elle devait crocheter pour subvenir aux besoins de la famille. Je considère alors que je suis issue d’une famille hypercréative et j’ai grandi dans une maison envahie de fil. Mon défunt papa travaillait pour le compte de l’usine sucrière de Constance. Son métier consistait à coudre des sacs en jute qui servaient d’emballage pour le sucre roux produit par l’usine sucrière de Constance. Évidemment, j’ai développé un intérêt, voire une énorme passion pour le crochet grâce à ma mère. J’ai appris les vieilles techniques du crochet, à savoir la première maille, la maille coulée, la maille serrée, la demi-bride et la bride, entre autres. Toutes ces techniques figuraient dans un petit carnet en noir et blanc appartenant à ma mère », relate Noëllette.

Outre sa mère, Noëllette puise également son inspiration de son arrière-grand-mère, décédée le jour de ses 100 ans, et sa grand-mère. Toutes deux maîtrisaient aussi ce savoir-faire. Ces dernières fabriquaient des pantoufles au crochet pour Noëllette et avaient aussi leur réseau de clientèle. « Quand j’ai été initiée à cet art, je faisais de petites pochettes de brioche que j’ai d’ailleurs utilisées pour ma première communion. Aujourd’hui, le crochet est devenu pour moi un art que je souhaite promouvoir dans le monde entier. Tous les modèles que je réalise sont uniques, sortis tout droit de mon imagination. Évidemment ça me prend du temps pour les réaliser », fait-elle ressortir.

Selon Noëllette, elle a toujours été fascinée par le crochet fait main et c’est pour elle une façon d’exprimer ses créations entre motifs et couleurs liées au thème qu’elle a choisi. Elle puise son inspiration de notre île dont sa richesse tropicale, son eau turquoise des lagons, son sable fin qui scintille sous les pieds ou encore les nuits chaudes. « Le paysage mauricien nous donne l’impression d’être en vacances et cela m’inspire à concevoir des maillots de bains, des sacs de plages, des “shopping bags” ainsi que des accessoires au crochet », dit-elle. Et d’ajouter que le crochet n’est pas seulement un savoir-faire mais c’est aussi un art qui apporte beaucoup de bienfaits comme la possibilité de réaliser des ouvrages variés, de garder le cerveau en bonne santé, créer un lien social, promouvoir l’écologie, de s’habiller en toute légèreté dans une île tropicale, entre autres.

Noëllette Kreasion a vu le jour en 2019. Et sa fondatrice commercialise divers produits sous la marque Noëllette Kreasion Crochet Tropikal qui reflète sa détermination à atteindre le niveau des marques mondialement connues comme Christian Dior, Coco Chanel ou encore Yves Saint-Laurent. Noëllette propose une panoplie de vêtements et d’accessoires en crochet sous sa marque. Sa nouvelle collection tropicale au crochet comprend des pochettes idéales pour garder les affaires personnelles, des cabas, des sacs de plage, des robes de plage, des robes de soirée au crochet, des jupes, des hauts et des shorts. Elle s’est aussi démarquée grâce à son modèle de bikini en crochet fait main. La plus tendance en ce moment c’est le bikini crochet mousse au chocolat qui sort directement de son imagination. Les produits sont exposés et mis en vente en ligne sur la page Facebook Noëllette Kreasion. « J’ai prévu une séance de photos avec des mannequins portant mes créations sur la plage. Après cela, ces produits seront aussi disponibles dans les boutiques à Rivière-Noire, Curepipe, Grand Baie, entre autres. Je souhaite aussi m’enregistrer auprès de SME Mauritius pour bénéficier des facilités offertes aux femmes entrepreneures », indique Noëllette.

Pour ce qui est de ses projets, la femme entrepreneuse dira que le secteur du textile est menacé sur le plan local et que le marché mauricien est saturé par la fabrication régulière de t-shirts et de jeans. « Cela ne m’étonnera pas si les travailleurs d’usine veulent un jour se tourner progressivement vers cette nouvelle source de revenus. Je veux encourager les jeunes à se tourner vers le crochet et entamer une carrière constructive. Je souhaite aider les femmes à sortir de la pauvreté en apprenant à maîtriser ce savoir-faire et gagner leur vie », précise-t-elle.

Et Noëllette de faire ressortir qu’elle se concentre actuellement sur son entreprise en vue de la rendre visible et célèbre sur le plan local dans un premier temps et plus tard sur le plan international. « Je continue à créer de nouveaux modèles de vêtements et d’accessoires en crochet pour la plage. La bonne nouvelle est que je travaille aussi sur ma prochaine collection qui sera probablement une collection des vêtements pour bébé et une collection de décoration intérieure pour maison et hôtel, toujours en crochet », dit-elle. Pour conclure, Noëllette confie qu’elle aspire à devenir une créatrice de mode au crochet comme l’Australienne Lisa Maree. « Je veux que les Mauriciens aient un coup de foudre pour mes créations et pourquoi pas attirer les étrangers aussi. J’aimerais voir mon entreprise se développer au niveau international », souligne-t-elle.