Avec la fermeture du dépôt des candidatures cet après-midi à 15 h dans les 21 Nomination Centres de Maurice et de Rodrigues, la course aux 62 sièges à pourvoir dans la prochaine Assemblée nationale sous la formule First Past the Post, est lancée.
À 13 heures, le nombre de candidats enregistrés officiellement était de 355 dont 289 hommes et 66 femmes, soit une participation féminine de 19 % aux prochaines élections générales alors que l’objectif visé reste les 30 %.
Par ailleurs, à 14 heures, le nombre de candidats enregistrés dans les 21 circonscriptions est passé à 483, dont 150 n’optant pas de déclarer leur appartenance communale.
L’exemple en matière de représentation féminine aux prochaines élections est donné par le Mouvement Indépendantiste Rodriguais, qui a accordé l’investiture à deux femmes, notamment Andrea Roseanne et Deborah Ah-Chille Dhondee-Roberts.
Ce Nomination Day se déroule sous un aspect particulier avec aucune obligation de la part des candidats pour déclarer leur appartenance ethnique. Aucun des 20 candidats de Rezistans ek Alternativ n’a fait de déclaration communale. Par contre à Quartier-Militaire/Moka (N° 8), une controverse a surgi à la mi-journée. Le leader du MSM, Pravind Jugnauth, et ses deux colistiers de l’Alliance Lepep affirment n’avoir pas fait de déclaration ethnique sur leurs Nomination Forms. Par contre, ce dernier document portait la déclaration de communauté hindoue au nom de Pravind Jugnauth et des deux autres. Les candidats de l’Alliance Lepep devaient retourner au Nomination Centre pour régler ce problème.
En début d’après-midi, tous les leaders des deux principaux blocs, à savoir Navin Ramgoolam et Paul Bérenger pour l’Alliance PTr/MMM et SAJ, Xavier Duval et Ivan Collendavelloo, avaient déjà fait acte de candidature. Par contre, le candidat Prakash Meenowa de l’Alliance PTr/MMM a eu un souci au moment de soumettre sa candidature car il manquait la signature du secrétaire général du MMM, Rajesh Bhagwan, sur son Nomination Form.
À signaler la candidature de Vasant Bunwaree, Siddick Chady et de Hossen Atchia pour le MTM au N° 2 alors que la tension est montée d’un cran au N° 3 avec les défilés de l’Alliance PTr/MMM et du FSM se croisant en se rendant au centre de dépôt de candidatures.