Photo d'illustration

La polémique autour de la nomination des Deputy Head Masters (DHM) au poste de maître d’école n’est pas prêt de finir. L’exercice de sélection, prévu par la Public Service Commission (PSC) cette semaine, vient remuer le couteau dans la plaie.

Alors que le syndicat des DHM avait déclaré litige et qu’une demande d’injonction, déposée devant la Cour suprême, suivant les recommandations du Pay Research Bureau pour la nomination par le biais d’un exercice de sélection, une centaine d’assistants maîtres d’école risquent d’être pénalisés et privés de promotion.

Ces derniers ayant été promus à travers des critères d’ancienneté avant 2008. L’annonce de l’exercice d’entretien par la PSC a bouleversé les assistants maîtres d’école qui, dans la pratique, assument déjà les responsabilités de maître d’école. Pour leur avocat, l’ancien ministre de l’Éducation, Steve Obeegadoo, il est surprenant que les autorités de l’Éducation font fi de l’affaire qui est en Cour pour procéder à l’exercice de sélection.