Après les nominations au compte-gouttes le temps de la campagne des municipales, les vannes sont de nouveau ouvertes. Vendredi ont été annoncés les nominations de Kee Chong Li Kwong Wing, de Lindsay Rivière et de Sachin Jootun tandis que, dans le judiciaire, le départ du juge Paul Lam Shang Leen devrait voir de nouvelles têtes faire leur entrée à la Cour suprême.
La Judicial and Legal Service Commission devrait faire un choix entre de nombreux membres qualifiés pour accéder à un poste de juge. Il y a le Solicitor General Dhrien Dabee, le DPP Satyajit Boolell qui n’est pas très chaud pour quitter le ministère public, alors qu’il est engagé dans une bataille légale contre l’exécutif qui a rogné ses prérogatives, Aruna Narain-Ramloll, Rashid Ahmine, Véronique Kwok ou même Nicholas Ohsan-Bellepeau.
Quant aux nominations politiques, celle qui retient l’attention en cette fin de semaine n’est nulle autre que la présidence de la State Bank of Mauritius qui a été confiée à Kee Chong Li Kwong Wing. Ce poste lui avait aussi été promis par la défunte alliance PTr-MMM. L’ancien député du MMM l’avait déjà accepté avant de rejoindre l’estrade de l’alliance Lepep trois jours avant les dernières élections. Il prend la place de Muni Krishna Reddi, celui qui avait été chaudement recommandé à Navin Ramgoolam par sir Anerood Jugnauth, qui est une connaissance de longue date du patriarche du MSM. Il y serait encore si certains, à commencer par Week-End, n’avaient pas rappelé le 5 avril que Muni Krishna Reddi était le vice-président de la BAI, enregistrée aux Bahamas.
Également nommé, vendredi, à la présidence du Media Trust, Lindsay Rivière, ancien rédacteur en chef et directeur de publications qui a surtout animé des tribunes et débats politiques ces derniers mois. S’il doit sa nomination à son parcours personnel, il se dit que c’est son ancien journaliste à Business Magazine, Dev Beekharry, aujourd’hui Senior Adviser en communication du Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, qui aurait été déterminant dans le choix final qui s’est porté sur lui, alors que les rédacteurs en chef, élus par leurs pairs, à savoir Rabin Bhujun et Michaella Séblin, s’attendaient à ce que ce soit l’un d’eux qui soit désigné après que des rumeurs ont circulé indiquant que c’est l’attaché de presse de Pravind Jugnauth, Rudy Veeramundur, qui était en pole position pour diriger l’organisme de formation de la presse.
L’heure de la récompense a aussi sonné pour un des concepteurs de “viré mam”, Sachin Jootun, qui a été nommé directeur de la Mauritius Film Development Corporation après que Dick Ng Sui Wah a, lui, été désigné à la présidence du même organisme qui opère sous l’égide du ministre Santaram Baboo.
Autres nominations de ce vendredi, la membre du MSM Usha Jeetah, ancienne ambassadrice qui se retrouve à la présidence du Basdeo Bissoondoyal Trust, Marie Aimée Thomas à la présidence du National Children’s Council, la Permanent Secretary Amrita Capery comme présidente de la National Women’s Council et Edison Narainen à la présidence du Mental Health Care Accounts Committee. Rappelons que quelques autres proches du MSM ont aussi été nommés ces dernières semaines parmi lesquels Rajanah Dhaliah, qui a été appeler directeur de la STC.