Le Mauricien Alain Lim Kee Chong monte en grade au niveau de la Confédération africaine de football. Déjà arbitre instructeur de la CAF, il a intégré lundi la Commission des arbitres africains et occupe désormais le poste de vice-président, la présidence étant assurée par le Djiboutien Suleiman Waberi. Alain Lim Kee Chong a été élu lors de l’assemblée générale de la CAF qui s’est déroulée à Bahrein. Arbitre depuis 1988, il a officié, entre autres, deux matches des Jeux Olympiques d’Atlanta en 1992 et a été retenu à deux phases finales de Coupe du Monde en 1994 et 1998.
Durant cette AG de la CAF, avec à sa tête le Malgache Ahmad (élu à la surprise générale en mars 2017), Samir Sobha, président de la MFA, s’était dans un premier temps porté candidat pour siéger au conseil de la FIFA, avant de retirer sa candidature par la suite. C’est l’Égyptien Hani Abo Rida qui a été élu.
Il est à noter qu’à la suite d’un engagement d’Ahmad durant sa campagne électorale, un amendement majeur du budget accordé aux fédérations africaines de football est intervenu lundi. Désormais, chaque fédération membre obtient une subvention de $ 100 000 (? Rs 3,5M), dont 20 000 attribués comme indemnités compensatrices pour le président de la fédération concernée, $ 30 000 pour couvrir les frais des officiels et $ 50 000 pour le soutien au football des jeunes.
ACNOA : Philippe Hao Thyn Voon réélu 3e vice-président
Fraîchement réélu à la tête du Comité olympique mauricien (COM) le 25 avril, Philippe Hao Thyn Voon a finalement conservé son poste de 3e vice-président au sein de l’Association des comités nationaux olympiques africains (Acnoa). Il y a été reconduit hier lors du 17e Congrès électif de l’organisme africain qui siégeait à Djibouti.
Le président du COM, qui faisait face à deux autres postulants, dont la native Fardouza Moussa, présidente de la Fédération de taekwondo de Djibouti, et le Malgache Siteny Randrianasoloniaiko, président de la Fédération de judo, aura donc surmonté cette épreuve qui lui semblait au départ indécise. Cette assemblée générale élective devait accueillir plus de 250 participants venant de 54 pays.
Par ailleurs, cette AG élective tenue du 7 au 11 mai a aussi vu l’Ivoirien Lassana Palenfo, 76 ans, président l’Acnoa et de l’Union africaine de judo, décrocher un quatrième mandat, devenu candidat unique suite à la disqualification du Camerounais Hamad Kalkaba Malboum, président de la Confédération africaine d’athlétisme, en raison de l’ingérence de son pays dans sa campagne. Hamad Kalkaba Malboum a été du reste suspendu provisoirement de toutes activités au sein de l’olympisme africain.