Vijaya Sumputh, faisant partie de l’Inner Circle du ministre de la Santé Anil Gayan, siège depuis hier sur le conseil d’administration de la Mauritius Post and Cooperative Bank (MPCB). Cette banque est au centre d’un scandale de prêts octroyés à nul autre que le Blue-Eyed Boy des trois VVIPs de Kensington Palms Residence de Quatre-Bornes, l’homme d’affaires Rakesh Gooljaury. Vijaya Sumputh n’en est pas à première nomination depuis l’installation du gouvernement de L’Alliance Lepep après les élections du 10 décembre dernier. Initialement, elle a été placée à la tête du Trust Fund pour la médecine spécialisée, avec notamment la gestion de la Cardiac Unit du Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital. Cette nomination avait soulevé une vague de protestations avec une séance questions/réponses des plus houleuses à l’Assemblée nationale, le ministre Gayan clamant de manière péremptoire « Government is Government. Government decides… » pour tenter de justifier cette nomination politique.
Une autre nomination politique est “on the pipeline”. Le dernier des « Vire Mam », l’ancien député du MMM Kee Cheong Li Kwong Wing, pourrait se voir propulser très bientôt en tant que Senior Adviser au Prime Minister’s Office. C’est ce qui se dit dans les couloirs de l’hôtel du gouvernement au sujet d’un des derniers décorés de la république.