Photo illustration
  • Battue au No 2 aux élections générales, Shakilla Jhungeer propulsée sur le board de la compagnie aérienne nationale
  • Première réunion du board, hier, sous la présidence de Dev Manraj avec le Turnaround Plan

La compagnie d’aviation nationale, Air Mauritius, dotée d’un nouveau conseil d’administration, s’est réunie mercredi. Avec les départs, entre autres, de Prakash Maunthrooa qui a démissionné de cette instance à la suite de sa condamnation à neuf mois de prison dans l’affaire Boskalis, et l’éjection des apparatchiks du MSM, notamment Bissoon Mungroo, la présidence du conseil d’administration a été confiée au secrétaire financier, Dev Manraj. Une première réunion a eu lieu hier sous forme d’atelier sur le “Turnaround Plan” d’Air Mauritius, dont les recommandations des consultants qui doivent être mises à exécution au cours des deux prochaines années.

Toutefois, sur le nouveau conseil d’administration, comprenant un nombre réduit de directeurs, l’on note la présence de Me Shakilla Jhungeer, ancien responsable de l’Independent Commission Against Corruption et candidate battue de l’Alliance Morisien aux dernières élections générales. Une autre nomination sur le conseil d’administration, qui n’aura pas passé inaperçue, est celle de Sherry Singh, Chief Executive Officer de Mauritius Telecom, et un des top chefs de “Lakwizinn” du Prime Minister’s Office.

Un communiqué émis par Air Mauritius suite aux délibérations d’hier consacrées aux grandes orientations par rapport à la restructuration de la compagnie, dont les finances sont dans le rouge, avec des pertes de Rs 1 milliard, note que « le conseil d’administration d’Air Mauritius a été reconstitué et s’est réuni aujourd’hui sous la présidence de Dev Manraj ». Les autres membres présents étaient Christian Angseesing, Somas Appavou, le CEO, Philippe Espitalier-Noël, Vinod Goburdhun, Shakilla Jhungeer et Sherry Singh. Tous ont pris connaissance des recommandations de la firme CAPA par rapport au nouveau modèle économique proposé pour redresser la compagnie.

Le “press release” d’Air Mauritius note que « les recommandations s’articulent autour du renforcement de la mission nationale d’Air Mauritius et d’une restructuration ». Et d’ajouter : « Dans le court terme, la priorité demeure de trouver un équilibre financier. Dans un deuxième temps, amener la croissance et la profitabilité. La rencontre entre les membres du conseil d’administration s’est déroulée dans une bonne entente. Les grands axes de la transformation proposée ont été passés en revue et la direction compte tout mettre en œuvre pour que ce soit une réussite sur tous les plans. »