Nooresh Juglall a fait l’arrivée en quelques occasions lors de ces précédentes montes cette saison, mais il lui manquait toujours un petit « plus » pour briguer la victoire. Pour lui, ce sont surtout les montes de qualité qui faisaient défaut. Après seize montes infructueuses, Nooresh Juglall est parvenu à ouvrir son compteur pour la saison 2014 en menant à la winner’s enclosure, Rulerofmyheart dans The Lindt Lindor Cup. Fort de ce succès, le Mauricien a décidé changer son fusil d’épaule en quittant l’écurie Foo Kune où il officiait en tant que deuxième jockey pour rejoindre le yard dirigé par Randhir Pertaub.
Après cinq journées sous les couleurs de l’établissement Foo Kune, Nooresh Juglall passe chez Hurlywood pour lequel il avait monté deux chevaux samedi dernier en remplacement de Rye Joorawon souffrant. Certes, le cavalier mauricien n’a pu briller pour le compte de cette écurie, mais on ne peut dire qu’il n’a pas cranement tenté sa chance sur Hunting Time et Streetbouncer qui ont terminé dans les accessits. A l’issue de la journée, Juglall nous confiait qu’il attendait un appel dans la soirée de Randhir Pertaub qui lui avait déjà fait part de son intention de l’engager. Juglall n’a pas laissé passer sa chance pour passer au statut de premier jockey et l’association fut finalisée durant le week-end.
L’option Singapour avortée
Avant qu’il ne décroche un contrat ferme avec l’écurie Hurlywood, Juglall effectuait des démarches afin de tenter sa chance en Asie. «J’avais entamé plusieurs démarches afin de pouvoir exercer à l’étranger, notamment à Hong Kong, Singapour et même en Inde. J’ai eu quelques offres intéressantes que je devais étudier. D’ailleurs, j’avais déjà avisé mon employeur au sein de l’écurie Foo Kune de mes projets à la signature de mon contrat et il m’avait assuré que je pouvais partir si jamais je recevais une offre intéressante pour ma carrière.» Les Racing Stewards de Singapour travaillaient déjà sur son dossier afin qu’il puisse monter sur la piste de Kranji dans les mois à venir. Cependant, le Mauricien a changé d’avis après avoir signé chez Hurlywood.
Pour revenir à la journée de samedi, Juglall disposait avec Rulerofmyheart d’une belle cartouche. Et le Mauricien sut saisir sa chance. Juglall n’a pas caché qu’il avait beaucoup insisté auprès de l’état-major de Foo Kune pour obtenir cette monte, et il a amplement justifié la confiance placée en lui. Aligné aux côtés de chevaux tels que Deux Fabuleax et Ambassador Rex, Rulerofmyheart faisait partie des outsiders mais il a su inverser la tendance pour s’imposer dans un joli style. Une victoire qui n’a pas surpris son cavalier si l’on en croit ses dires. «J’étais assez confiant sur Rulerofmyheart car mon cheval était dans une bonne condition physique. Il a remporté une belle course aujourd’hui et je pense qu’il peut encore être très utile à l’écurie cette saison. Je pense toutefois qu’il sera plus efficace sur les parcours allongés tels que les 1850 et 2000 mètres où il pourra mieux s’exprimer».
On s’attendait à voir Rulerofmyheart aux avant-postes, mais Juglall n’insista pas pour le commandement et le plaça en quatrième position avant de commencer son effort au bas de la descente. Une tactique qui s’avéra payante. « Je n’etais pas trop inquiet de courir en one-off parce que je ne voulais pas être enfermé à la corde. J’ai dû démarrer un peu tôt parce que mon cheval ne possède pas une grosse accélération. Dans la descente, quand je l’ai sollicité pour se rapprocher de Deux Fabuleax, je l’ai senti bien à l’aise. J’ai su qu’il allait être victorieux à 600 mètres du but parce qu’il était déjà à la hauteur de Deux Fabuleax qui était son principal adversaire. Je ne craignais pas Ambassador Rex dans cette épreuve, même si je pense que ce coursier devrait s’améliorer à l’avenir.» Rulerofmyheart accrocha sérieusement le meneur dans la dernière courbe et il donna un joli coup de reins pour repousser le retour timide du favori.
Cette victoire a eu une saveur particulière car elle récompensait tous les efforts fournis par le Mauricien depuis le début de la saison. « Je suis très content d’avoir obtenu ma première victoire en tant que jockey professionnel au Champ de Mars après cinq années d’apprentissage. Je dédie ce succès à toute ma famille qui m’a beaucoup soutenu. Je remercie aussi l’écurie Foo Kune qui m’a fait confiance et je suis très heureux d’avoir pu leur ramener cette victoire. J’étais un peu déçu depuis le début de la saison parce que je n’avais que des montes moyennes et c’était difficile de gagner dans ces cas-là. J’ai été très malchanceux avec Rum Tum Tugger la dernière fois en tombant sur un cheval du calibre de Tiger Island. Je pense d’ailleurs que ce dernier devrait continuer à gravir les échelons à Maurice.»
Juglall prit également une honorable troisième place sur Ek Tha Tiger dans la quatrième épreuve, même s’il ne put inquiéter le vainqueur sur tapis vert Leo’s Rush. « C’est un cheval très délicat à monter. Il tire beaucoup en course et doit apprendre à calmer ses ardeurs. Il n’a pas beaucoup couru durant sa carrière, mais il est en progrès et je pense qu’il est capable de remporter une victoire avant la fin de la saison.»