Deux individus ont été appréhendés, durant la journée de mardi, pour avoir illégalement collecté de l’argent auprès des membres du public. L’inspecteur Coothen, du Police Press Office (PPO), recommande à la population de rester vigilante et de prendre ses précautions face à ces arnaqueurs.
Mardi à 14 h 40, un habitant de Phoenix s’est présenté au domicile d’un quinquagénaire, à Lower-Vale, afin de lui demander une donation pour une école, et lui a présenté un livret de réception provenant de The Phoenix Sunnee Society. S’interrogeant sur le responsable de cette société, le quinquagénaire devait le bombarder de questions, et c’est ainsi que son arnaqueur a pris la fuite. Avec l’aide de son voisin, le quinquagénaire est vite parvenu à rattraper le malfaiteur, qui a ensuite été livré à la police. Interrogé par les enquêteurs, ce dernier a fini par avouer qu’il avait utilisé ledit livret de réception pour la collecte illégale d’argent pour ses besoins personnels. Il a été libéré sur parole après avoir donné à la police sa version des faits.
Un cas presque similaire a été rapporté au poste de police de Rivière-du-Rempart, toujours mardi. Vers 16 h, un policier était de garde à la Belle-Vue-Maurel Government School, lorsque des villageois l’ont approché, l’informant qu’un individu circulant à bord d’une Toyota immatriculée 3 094 ZK 98 collectait de l’argent auprès des habitants de la localité, sous le prétexte que sa nièce devrait avoir recours à une intervention chirurgicale coûteuse. Lorsque le policier s’est rendu rue Riverside, il est tombé sur un individu se tenant debout à côté de ladite voiture et lui a posé des questions par rapport aux indications des habitants de l’endroit à son sujet. L’individu a donné la même indication que celle donnée aux villageois. Lorsque le policier lui a demandé de présenter son permis de conduire, il a feint de le sortir de sa poche et n’avait en sa possession qu’un mémo de la Kunzul Imaan Society de Rose-Belle, qu’il aurait alors essayé de détruire avant de tenter de s’enfuir. Toutefois, le policier est parvenu à lui passer les menottes et l’a conduit au poste de police pour qu’il soit interrogé. Sur place, il a révélé aux enquêteurs son identité et a déclaré être un habitant de Saint-Pierre. Une somme de Rs 3 558, suspectée provenir de cette collecte illégale d’argent, a été saisie. Il a été placé en détention au poste de police de Rivière-du-Rempart.
L’inspecteur Shiva Coothen, du service de presse de la police, lance un appel aux membres du public afin qu’ils s’abstiennent de faire des contributions lorsque les collectes n’ont pas été dûment autorisées par les autorités. « Les collectes d’argent se font uniquement avec l’autorisation du Commissaire de police. Lorsqu’un membre du public collecte de l’argent, il doit impérativement être muni de sa lettre d’autorisation originale et de sa pièce d’identité comme preuve, car son nom doit figurer sur cette autorisation », explique le Police Press Officer (PPO). Il rappelle à la population que lorsque de telles collectes se font, seuls les individus dont le nom s’affiche sur l’autorisation du Commissaire de police ont le droit d’effectuer la collecte d’argent. L’autorisation n’est pas valable pour une tierce personne. Il est recommandé au public de prendre les précautions nécessaires.