Le bilan de cet incendie, qui s’était déclaré en fin de matinée dans la région de The Mount est lourd. Quelque 500 arpents de cannes ont été détruits par le feu, alors que les pompiers des Government Fire Services (GFS) ont dû lutter pendant plus de sept heures contre les flammes, mêlées de fortes rafales. A un certain moment, la police a dû prendre la décision de fermer la circulation routière sur l’autoroute du Nord entre les ronds-points de Pamplemousses et de Mapou par mesure de sécurité en raison d’un manque de visibilité. Devant la progression des flammes, qui avaient traversé l’autoroute pour atteindre la région de Belle-Vue en passant par Bois-Rouge, quelque 4 200 arpents de cannes étaient sous menace directe du sinistre. Toutefois, les sapeurs-pompiers sous la responsabilité du Divisional Commander du Nord, Dorsaly Ayacootee, avaient complètement maîtrisé l’incendie vers 18 h 30.
En cours d’après-midi, cette région du Nord offrait un véritable spectacle de frayeur et de désolation tant les flammes avançaient avec de sérieuses menaces pour les champs de cannes, les maisons sur leur passage et aussi la station-service se trouvant sur l’autoroute du Nord. Par mesure de précaution, trois familles ont dû évacuer leur maison, alors que les sapeurs-pompiers, au nombre d’une quarantaine étaient mobilisés dans les champs de cannes pour contenir toute nouvelle propagation des flammes.
Les conditions ne jouaient nullement en faveur des soldats du feu tant des rafales soufflaient. C’est la principale raison pour expliquer qu’une superficie de plus de 4 000 arpents s’était retrouvée menacée depuis le début du sinistre vers les 11 h 45 dans la région de The Mount. Un vent de panique soufflait sur les villages de Bois-Rouge, Maison-Blanche, Mapou, Pamplemousses et même Plaine-des-Papayes et de Belle-Vue.
Les pompiers ont mis à profit leur expérience avec des stratégies de counterfuring et de cooling pour vaincre le feu. « Compte tenu de la vitesse de propagation du feu, nous avons mobilisé quatre casernes, soit Coromandel, Port-Louis Piton et Triolet. À un moment, nous avons même étudié la possibilité de solliciter l’assistance des membres de la Special Mobile Force. Mais au final nos stratégies ont été payantes et avec les moyens à notre dispositions nous sommes parvenus à circonscrire le feu en abattant un travail énorme », soutient Dorsamy Ayacootee en fin de journée alors que la situation était retournée à la normale.
La police a initié une enquête en vue de déterminer les circonstances de ce grave incendie, qui aurait pu avoir des conséquences encore plus graves et d’établir s’il s’agit d’un incendie de nature criminelle ou accidentelle. Peu avant 20 heures hier, des milieux autorisés avançaient que pas moins de 35 cas d’incendies ont été déclarés dans les champs de cannes rien que dans la journée de samedi…