Suite au succès du spectacle Vintage Music Revival du 3 novembre 2012, l’organisateur Jacques Maunick et son équipe ont décidé de renouveler l’expérience. Trois spectacles de deux heures et demie sont prévus au Mahatma Gandhi Institute, Moka, les 17, 18 et 19 mai, a-t-il annoncé lors d’une conférence de presse au Suffren hier après-midi.
Ceux qui n’ont pas eu l’occasion d’assister au spectacle en novembre, ou qui souhaitent une nouvelle fois se plonger dans l’ambiance de « cet âge d’or », sont invités à réserver leurs billets dès aujourd’hui. Trois représentations se tiendront au MGI.
Une dizaine de chanteurs et sept artistes se produiront sur scène avec un répertoire de 50 titres des années 55-65. C’est avec nostalgie et émotions que le public entendra de nouveau en live des chansons de Cliff Richard, Elvis Presley, Les Shadows, Billy Brown, Drifters, Rosemary Clooney pour ne citer que ceux-là. Quelques titres : Sway, Pretty woman, Save the last dance for me…
Les représentations commenceront à 20 heures les vendredi 17 et samedi 18, et à 15 heures, le dimanche 19, insiste M. Maunick. Il indique qu’un tiers du répertoire du 3 novembre est revu et note qu’il est tellement riche qu’on peut en faire d’autres spectacles. Commentant le succès du premier, il observe que ces titres sont restés dans la mémoire collective des centaines de Mauriciens d’une section de la population pour une raison toute simple : à l’époque, il n’y avait pas de télévision, pas de téléphone portable, de super marché ou d’hyper marché ou encore de discothèque et les gens allaient au cinéma pour se divertir, écoutaient la radio et les jeunes se rabattaient sur les 45 tours, les pick-up et organisaient des surprises-parties. « C’étaient des institutions, ajoute-t-il. Et elles ont été transmises de génération en génération. »
Aujourd’hui, ce sont des chanteurs de différentes générations qui interprètent ces tubes et les répétitions ont lieu à Pointe-aux-Sables chez Jacques Maunick. Selon l’organisateur, les moyens techniques sont aussi modernes. Le spectateur pourra voir défiler sur un multi-écran au fond de la scène les images de leurs idoles des années 50-60 et des photos de l’île Maurice de cette époque. Une sélection issue de la collection de Tristan Bréville, du musée de la photographie est mise à la disposition de l’organisateur gratuitement pour en faire profiter le spectateur.
Jacques Maunick annonce aussi la sortie d’un DVD, à l’issue de ces trois jours de spectacle. Un projet qui n’a pu aboutir en 2012 suite à un problème de son. « On a pris toutes les précautions cette fois-ci. Il y aura six caméras et une multipiste – de 48 pistes – pour un bon enregistrement », soutient-il.
Les billets sont en vente à Rs 700 et Rs 800 sur le réseau Otayo. Jacques Maunick annonce que toutes les firmes qui réserveront entre 30 billets ou plus recevront une remise de Rs 50 sur chacun. Réservation 4669999.