La Bramer Banking Corporation (BBC) est la seule institution à avoir cédé du terrain au niveau de la notation (CAMEL Rating) des banques commerciales effectuée par la Banque de Maurice (BoM) et dont le relevé pour le trimestre se terminant au 30 juin 2011 a été rendu public hier.
Le CAMEL Rating est une expression de l’opinion de la banque centrale, en tant que régulateur, sur l’état de situation financière des banques commerciales du pays à un moment donné, laquelle évaluation peut changer dans le temps. La notation prend en considération cinq facteurs importants : l’adéquation du capital des institutions concernées, la qualité de leurs actifs, la gestion, les revenus et les liquidités dont elles disposent au moment de l’exercice. Les données sous ces différents facteurs sont ensuite pondérées et des notes sont ensuite attribuées comme suit : 1 : solide, 2 + ou 2 – : satisfaisant ; 3 + ou 3 – : raisonnable ; 4 : marginal ; 5 : pas satisfaisant.
Dans le précédent relevé publié en juin dernier et couvrant le dernier trimestre 2010, la Bramer Banking Corporation avait obtenu la notation 2- qui, pour a été revue, hier, à 3 +. Deux autres institutions bancaires, à savoir la Standard Bank (Mauritius) Limited (de 2- à 2 +) et la Standard Chartered Bank (Mauritius) Limited (de 2 + à 2-) ont vu leurs notes subir des changements peu conséquents car elles sont toujours qualifiées de satisfaisantes. La situation reste inchangée pour les autres banques. Ainsi, on retrouve onze banques avec la notation 2 +, quatre avec 2- et quatre autres avec 3 +. À noter que la BoM n’a pas encore décidé de la notation de la Century Banking Corporation, institution spécialisée dans les produits financiers islamiques, celle-ci ayant démarré son opération au 31 mars 2011.
Par ailleurs, la BoM a confirmé hier que la Barclays Leasing Company Limited a rendu son permis d’opération en tant qu’institution acceptant des dépôts à la suite de la fusion de ses opérations avec celles de la Barclays Bank PLC avec effet au 9 décembre dernier. Rappelons que le groupe de la State Bank of Mauritius a également procédé à une fusion des opérations de sa filiale de crédit-bail et celles de la compagnie bancaire.