Au dernier briefing de 2012, le rédacteur en chef m’a fait cette recommandation : “Serena, dans votre rubrique, vous ne nous faites pas trop de bla-bla-bla ! Pour le prochain numéro, allez à l’essentiel. Accordez plus d’espace à vos recettes. Nos pages sont remplies, je ne pourrai pas vous donner plus de place que prévu.”
Chers lecteurs, il a fallu de très peu pour que je rate mon rendez-vous avec vous. Mais j’me suis arrangée pour glisser quelques mots dans ces pages. J’pouvais pas ne pas vous souhaiter une mari bonne année 2013 et de vous encourager à apprécier ce que vous mangez, tout en ayant une pensée pour ceux qui n’ont pas toujours grand-chose dans l’assiette. N’ayez pas honte d’être gourmands tant qu’il s’agit de faire plaisir à vos papilles, sans pour autant exagérer. L’excès tue le plaisir. Si vous êtes top aux fourneaux, soyez généreux : c’est une qualité qui sera reconnue et payante.
En parlant de générosité, vous avez été nombreux à m’avoir appelée et promis des gâteaux faits maison ! En attendant que vos délices me parviennent, j’vous dis à bientôt.
Créatrice de cocktails au Divino Wine-Lounge
Poonam Callychurn, la dame au shaker

“J’aime toucher et sentir les fruits et les composants qui vont servir à faire un cocktail. Quand je crée – car, pour moi, il est question de création – , la décoration est épurée. C’est ce qu’il y a dans le verre qui compte le plus. Le visuel, ici, est important. C’est comme une toile qui prend vie et qui attire le regard grâce aux couleurs. Dans un verre, il y a des couleurs, une texture, des parfums…”, confie Poonam Callychurn, formatrice et créatrice de cocktails.
Voir, toucher, sentir… Pour la jeune femme, qui officie dans le domaine de la restauration depuis plus d’une dizaine d’années, les sens sont indissociables à son métier. Dans un milieu où le shaker est surtout une affaire d’hommes, la jeune femme a su se frayer une place, imposer son style et se faire remarquer en deux années. En effet, en 2007 et 2008, elle a été classée troisième au championnat national de cocktails.
À 33 ans, Poonam Callychurn ne compte plus le nombre de boissons qu’elle a dessinées dans sa tête et mises en verre. Elle confie que si elle respecte toujours la compatibilité des produits, elle ose des associations les plus improbables, comme la betterave et le champagne. Avec elle, le tamarin ou encore le fruit de cythère ont leur place dans un verre à cocktail ! Elle garde aussi en mémoire ce cocktail au jus de tomates, au rhum et aux huîtres, qui avait fait le bonheur de ceux qui l’ont goûté ! “Tout m’inspire. Le parfum que porte une personne, une couleur…”, dit-elle.
Au Divino Wine-Lounge à La Croisette, Poonam Callychurn a créé une carte qui oscille entre le raffinement et le classique pour plaire aux papilles les plus exigeantes. Derrière le comptoir, où elle initie le barman du restaurant au métier, Poonam Callychurn a sorti le shaker, les fruits, les liqueurs et le champagne, pour proposer des idées de cocktails en cette période festive.
N’oubliez pas : les cocktails avec alcool sont à consommer avec modération !