La Mauritius Revenue Authority sera bientôt dotée d’un tout nouveau bâtiment à Plaine Magnien. Le Integrated Governmental Clearance Centre (IGCC) dont les travaux de construction ont débuté cette semaine, prendront fin d’ici mai 2021. À cet effet, le Premier ministre, Pravind Jugnauth a procédé à la cérémonie de pose de la première pierre dans le cadre de l’International Customs Day 2020 ce dimanche 26 janvier.

Le IGCC sera un bâtiment de 6000 mètres carrés d’une valeur de Rs 500 millions, construit à proximité de l’aéroport pour abriter les agents des douanes, les officiers d’autres ministères ainsi que les agences responsables du dédouanement des marchandises et des passagers.

L’IGCC vise également à réduire le temps de passage des passagers et du fret aérien à l’aéroport. Avec la MRA, il regroupera sous un même toit les agences suivantes : le ministère de l’afro-industrie et de la Sécurité alimentaire, le ministère de la Santé et de la qualité de vie, le ministère de la Pêche et le ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Protection des consommateurs.

Selon le Premier ministre, Pravind Jugnauth, le concept de l’IGCC a d’ailleurs été recommandé par l’Organisation mondiale des douanes dans le cadre de la « gestion coordonnée des frontières ».

« La IGCC agira comme un moteur de notre croissance économique avec le mouvement rapide du fret aérien, des coursiers, des passagers et fera ainsi de Maurice une plate-forme régionale. Elle illustre l’engagement de mon gouvernement à réduire le coût des affaires et à améliorer notre classement du Ease of Doing Business ».

Le Premier ministre a également souligné son intention de poursuivre le développement de l’aéroport avec la construction d’un nouveau terminal de passagers qui « permettra de faire face de manière efficace et efficiente au trafic croissant de plus de 3,5 millions de passagers chaque année ».

Dans son combat contre le trafic de drogue, Pravind Jugnauth soutient que le gouvernement est pleinement engagé dans cette lutte, ajoutant que « le combat est implacable et sans précédent » avec « des saisies record de différents types de drogues d’environ Rs 4,6 milliards depuis janvier 2015 ».