Le gouvernement de sir Anerood Jugnauth étant désormais officiellement en fonctions, la Port-Louis Harbour and Docks Workers Union (PLHDWU) réclame une commission d’enquête sur les activités portuaires. Les dirigeants syndicaux souhaitent aussi une forensic finance enquiry à la Cargo Handling Corporation Ltd et que la « vague d’opération nettoyage » initiée par l’Alliance Lepep s’étende au secteur portuaire.
« Nous croyons en la parole du Premier ministre sir Anerood Jugnauth et réclamons une réforme totale dans le port le plus vite possible. Cette réforme sera bénéfique pour les travailleurs et les activités portuaires », a déclaré Rama Valaydon de la PLHDWU dans une conférence de presse hier après-midi à Port-Louis. Les dirigeants syndicaux réclament qu’une commission d’enquête soit instituée sur le board et management « en vue de mettre au grand jour tout ce qui s’est passé pendant ces trois dernières années ».
Rama Valaydon réclame une forensic finance enquiry sur la Cargo Handling Corporation. « Nouvo gouvernman avek so politik netoyaz pou bizin vine netoy le port. Au nivo syndicat, nou pou donne tou siport ki bizin ». Il indique que des contacts ont déjà été établis avec Roshi Bhadain, ministre des Services financiers et de la bonne Gouvernance, qui recevra des dossiers y relatifs. Dans le même sens, des lettres ont été envoyées au Premier ministre et à Xavier-Luc Duval, ministre des Communications extérieures, sous la tutelle duquel tombe le port.
La PLHDWU affirme également avoir donné tout son soutien à l’Alliance Lepep lors des dernières élections générales, malgré les tentatives d’intimidations. « Nou finn donne l’Alliance Lepep full support malgre bann risk. Nou fine desann dan kanpagn ek dan sak landrwa pou donn coup de main. Bann rezilta finn enn viktwar pou bann travayer ek pour le peuple. Nou pa pe demann nanier de personel, me bizin ena enn netoyaz total dan le port. Gouvernman pouritir finn ale, aster nou bizin met l’ordre dans le port », a fait comprendre Rama Valaydon.