On nous avait  annoncé le big bang pour le lundi 10 août. C’est le jour où devait s’opérer une véritable révolution en matière de traitement de l’information par la MBC. Or, chaque soir passé à regarder le journal télévisé ne nous a guère convaincu. Il y a, peut-être, moins de tronches de ministres sur le petit écran mais ils y sont quand même et les messages véhiculés ne sont évidemment qu’à la gloire des princes du jour. Pas de critiques de vive voix, pas de contradictions. Rien de près ou de loin de ce qui devait être la BBC mais qui, version « Bhadain Broadcasting Corporation », reste une expression de médiocrité publique. Résultat: moins de ministres, peut-être, mais toujours autant de propagande.
Lundi test: manipulation taille Mammouth
Le journal, à l’heure et sans le bleu/blanc/orange agressif de Lalians Lepep comme fond d’écran qui, depuis les dernières élections générales, avait remplacé le rouge/bleu de l’alliance PTr/PMSD, démarre, comme il se doit, sur le retour triomphal de nos athlètes des 9es Jeux des îles de l’océan Indien. Le journaliste à l’accent exécrable non seulement massacre les mots mais le travail de manipulation du montage ne laisse aucun doute quant à la démarche évidente de favoriser les membres du gouvernement.
On laisse bien la parole à quelques parents d’athlètes enthousiastes mais ce sont des déclarations d’anonymes. Pas de noms affichés sur l’écran. Par contre, dès que le ministre des Sports apparaît pour son exercice de grand satisfecit de circonstance et rend hommage « a nou Premier ministre », alors qu’il n’a la responsabilité de ce maroquin que depuis huit mois, il y a un gros Yogida Sawmynaden qui s’affiche à l’écran. Idem pour le Pm lorsqu’il lit son texte sur le bilan des Jeux. Comme si ces parfaits inconnus avaient besoin d’être présentés.
À noter aussi que les images, bien que balayées, nous signalent la présence de deux éléments du PMSD, Alain Wong et Adrien Duval et son sourire prêt-à-porter pour accueillir les athlètes.
Le prochain sujet est Courts. David Isaacs est accueilli comme un sauveur que tout le monde adore. Les déclarations se multiplient pour ne dire que du bien sur le repreneur maison. Cela va ensuite crescendo. Un certain Dinesh Ramchurn, devenu le porte-parole des employés de Courts, bénéficie d’une longue déclaration avec voix on pour remercier le ministre Bhadain, qui est aussi le  ministre de la MBC, et le gouvernement. Est curieusement présent le président des PME, Amar Deerpalsing.
Pour ne pas trop s’éloigner du sujet, un saut ensuite à Iframac. La propagande ira crescendo. On voit Roshi Bhadain faire son entrée sous les applaudissements des employés. Le ministre intervient pour crucifier Mushtaq Oosman. C’est ensuite Ashok Subron qui a la parole. Il dénonce les « prédateurs. » Lui succède la porte-parole des employés, Rebecca Bablee qui, elle aussi, lit un discours tout à la gloire du ministre Bhadain et d’Ashok Subron.
Il faut dire que l’on n’a rien vu, par contre, sur le même sujet sur la rencontre tenue en ce lundi entre la CTSP et les ministres Bhadain et Callechurn sur le licenciement qui pèse sur une partie des employés de Courts. Reaz Chuttoo et Jane Raggoo sont moins cireurs de pompes. Ils n’ont, donc, pas droit à la parole.
S’ensuivent des sujets sur les filles de Dawood Rawat et la décision de lever partiellement l’interdiction d’accès à leurs comptes bancaires, sur les radars fixes qui seront réactivés dès le lendemain pour des « tests », sur la police et une allocution à tâtons du Commissaire Mario Nobin sur le besoin de formation de ses troupes, sur la politique de la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill vis-à-vis des marchands ambulants avec un défilé de porte-parole tous très enthousiastes.
Après un travelling rapide sur une rencontre entre la Présidente de la République et le nouveau Haut Commissaire du Ghana, cap sur la mer et la pêche avec une déclaration du ministre de tutelle, Prem Koonjoo qui a apparemment un grand projet, celui de « diversifier nou lamer. » Un ministre suit l’autre et le téléspectateur accompagne Santaram Baboo à Rodrigues, visiblement toujours pas très à l’aise devant un micro. Bien sûr, tous les interlocuteurs rodriguais interrogés sont tout éloge pour le ministre de la Culture!
Après un communiqué lu sur la CTSP et Airmate, un sujet sur les taxis opérant auprès des hôtels et une tranche plus douce avec le concert de Jane Constance et de Luan Pommier, la page internationale qui commence avec le vol MH 370 pour se terminer avec les 50 ans de Singapour, en passant par les attaques terroristes en Turquie. Bilan de la soirée d’information: le changement, ce n’est pas pour maintenant.
Mardi: soirée magazine et promotion commerciale
À la MBC, on ne sait définitivement pas ce qu’est un journal télévisé puisqu’au deuxième jour de la révolution annoncée, pas d’information mais plutôt une soirée de promotion commerciale et de sujets magazine. C’est avec « une forte délégation au Ghana » que le journal s’ouvre.
Pour enchaîner place à l’incontournable Mammouth avec la télévision de service public en campagne de promotion pour David Issacs avec comme support un rappel historique de l’entreprise. Tous ceux interrogés saluent évidemment le retour du sauveur et la « confiance retrouvée. »
Après un bref rappel de la progression des recherches des débris du MH 370 et des objets ramassés, un sujet connecté avec un reportage comme un coup de pub sur le développement d’une application mobile pour répertorier les objets qui appartiendraient au Boeing 777 disparu depuis le 8 mars 2014. Pour rester dans le format magazine, le téléspectateur a eu droit à un reportage sur l’efficacité énergétique qui ferait économiser quelque Rs 1,2 milliards au pays.
Mais comme il ne peut y avoir de journal de la MBC sans ministre, le No.2 du gouvernement est apparu pour une fonction autour du « patois créole » et un retour sur le travail de pionnier effectué par Charles Baissac depuis 1880. Brèves interventions non polémiques d’Arnaud Carpooran et de Xavier Duval à l’air un peu crispé. La MBC était un des rares médias mauriciens à ne pas savoir que le ministre, empêtré dans une affaire de factures de dîners payées par la MTPA, s’est expliqué et qu’il en a profité pour faire une virulente sortie contre les « lèche bottes » du Mouvement Patriotique. Et Anil Gayan qui annonçait l’arrivée du journal newsworthy à la Roshi Bhadain!
Ce fut, ensuite, une autre page culturelle avec un hommage au poète disparu Vidya Golam, suivi d’un sujet sur la lutte contre le tabac et l’alcoolisme avec de nombreuses interventions de jeunes et une présence des ministres Aurore Perraud et Pradeep Roopun. Autre sujet de santé publique, une causerie à la clinique Fortis Darné sur le cancer animée par le Dr Feizal Abbasakoor. Pour poursuivre avec les sujets magazine qui furent au coeur de ce journal, il y a cette fois un reportage sur une ONG s’occupant de médicaments.
Un communiqué vite lu ensuite sur le prix du bétail qui descend à Rs 125 jusqu’à la fête Eid-ul-Adha, avant de passer à une conférence de presse de la GSA de Radhakrishna Sadien sur le manque d’effectifs dans le public et au thème de Rodrigues de la soirée avec la ministre de la Sécurité Sociale, Fazila Jeewa Daureeawoo de passage dans l’île. Retour ensuite à Maurice pour un festival culturel qui s’est déroulé à Petit Raffray avec des jeunes « en présence des députés de la localité », sans les nommer, avec image à l’écran du ministre Ashit Gungah et de ses colistiers Sangeet Fowdar et Sudesh Rughoobar.
Après la page internationale, retour du dernier contingent des participants aux 9es JIOI toujours couvert par le journaliste à la diction improbable. Le sujet est bref mais il laisse voir que le Government Chief Whip, Mahen Jhugroo est présent à l’aéroport pour accueillir les athlètes.
Mercredi: début de la saga de la « légion d’honneur »
Qui dit que la MBC n’est pas capable d’innover? Dès ce mercredi soir, on apprend de la rédaction que les cérémonies de remise de la « légion d’honneur » se dérouleront sur trois jours. Il s’agissait, en fait, de ce cirque annuel qui consiste à remettre des décorations républicaines mauriciennes à des ministres, aux hommes et femmes d’appareil et à des agents politiques, qu’ils aient été condamnés ou pas par les tribunaux. Toujours est-il que la GCSK et autres GOSK ont été présentés comme des « légion d’honneur » par la MBC qui, on le sait, est une distinction typiquement française vieille de deux siècles.
Ici, tous les décorés ou presque pourchassés par la MBC vous diront qu’ils « remercient le Premier ministre. » Et tous les récipiendaires passent en boucle dans ce qui est supposé être un « journal télévisé » pour faire les éloges du Pm.
Le journal se poursuit avec la suspension de deux hauts cadres de la Road Development Authority et de l’annonce d’un comité d’investigation sur les problèmes de construction de certaines de nos routes suivi d’un bref rappel du communiqué du Petroleum Price Committee indiquant que les prix du carburant restent inchangés.
Pour continuer, la disparition du Boeing 777 de la Malaysian Airlines et l’annonce de l’extension du champ de recherches des autorités mauriciennes et qu’une valise découverte à l’île Plate ne provenait pas du vol MH 370. Puis, dossier et annonce positive sur la création de 5,000 emplois dans le secteur maritime avec un « développement sans précédent. »
Sujet environnemental, ensuite, et une partie de la presse débattant entre elle et sur son avenir, après. Une cérémonie de remise de prix suivra à l’école Sewan Bappoo avec comme invitée vedette Lady Sarojni Jugnauth dont le discours est très applaudi et le son très bien répercuté par la MBC. Pour poursuivre, gros plan sur la centenaire Idéa Désiré et flash furtif de quelques secondes sur un point de presse de l’aile jeune du Mouvement Patriotique.
Cap sur Rodrigues avec le projet d’inscription du séga tambour de Rodrigues au patrimoine immatériel de l’Unesco. Au lieu d’un rappel de l’histoire de ce patrimoine rodriguais, de nouvelles déclarations pour pratiquement ne rien dire du ministre Santaram Baboo et de la présidente de la commission culture du gouvernement régional rodriguais, Rosedelima Edouard.
Pour terminer le journal, non pas la phrase belliqueuse du Pm sur son récent déplacement qui a fait le buzz et encore moins la conférence de presse de l’avocat-parlementaire Shakeel Mohamed sur les documents découverts auprès du domicile des Rawat, mais le défilé des décorés et d’agents politiques qui, rivalisant de déclarations creuses et mielleuses, sont pratiquement en extase devant le Pm.
Jeudi: retour en force des ministres
C’est avec le drame de Bon Accueil que le journal s’ouvre ce jeudi. Dans le reportage qui est plutôt bien fait, apparition évidemment de deux des ministres de la circonscription, Raj Dayal et Pradeep Roopun, qui se perdent en promesses pour venir en aide à la famille sinistrée.
Après les statistiques sur la criminalité, nouvelle promotion sur le secteur maritime avec, à l’appui, des déclarations du ministre de l’Économie Océanique, Prem Koonjoo dont c’était, on dirait, la semaine avec son collègue Sanataram Baboo et du mnistre du Travail, Soodesh Callychurn.
Autre item pour ne pas changer, les décorations républicaines et les déclarations lénifiantes qui les accompagnent, suivies d’une conférence de presse de Yogida Sawmynaden sur les JIOI et son « bilan plus que satisfaisant. » Après un sujet quelconque, place au ministre Seeruttun pour démentir tout ce que les autres médias ont eu à raconter sur la maltraitance alléguée d’une chienne. Rien n’a changé: on ne fait aucun cas de ce dont tout la monde parle, on découvre le sujet juste lorsque le ministre a quelque chose à dire.
Comme c’est la soirée ministérielle – c’est jeudi, non – il y a en cascade, le comité sur le Ganesh Chatturti présidé par Nando Bodha suivi d’un point de presse de Somdath Dulthumun et d’un plan rapide d’une conférence de presse de l’ancien ministre de l’Éducation, Steve Obeegadoo sans voix on concernant le 9-Year Schooling. Par contre, le porte-parole d’un coletkif du Morne apparenté Resistans ek Alternativ a, lui, droit à un long exposé sur ses revendications et même plus que ceux du CTSP qui ont pourtant des choses à dire sur le dossier des salariés de l’ex-BAI et Airmate et des représentants des casinos.
Après la page internationale et une information dépassée sur les 17 morts de l’explosion de Tian Jin alors que toutes les chaînes internationales faisaient déjà état de plus de 40 victimes, retour sur les décorés et les déclarations des agents politiques.
Vendredi: soirée auto-satisfecit
L’affaire de l’intoxication des employés de Filao ouvre le bal suivie des principales délibérations du Conseil des ministres et d’un nouveau point sur les radars routiers et d’une visite du ministre Bodha sur le chantier de la Ring Road avec le troisième et dernier reportage sur les décorés.
On a eu droit, ensuite, à la campagne de promotion de Xavier Duval distribuant des gâto Marie à Roche-Bois et d’une déclaration sur le sens de la fête. Plus cocasse après, le reportage de la MBC sur la MBC et la façon dont elle a couvert les derniers JIOI avec, en fond sonore, un désagréable bruit de balai. Comme auto-promotion et auto-satisfecit, on peut difficilement faire mieux.
Pour le reste, Yogida Sawmynaden et un atelier destiné à la jeunesse dont les porte-parole devaient d’abord aller apprendre comment s’exprimer, la conférence hebdomadaire du MMM avec quelque secondes de on accordées au leader de l’opposition, un reportage sur les PME de Rodrigues pour mieux montrer le ministre Sunil Bholah.
Pour couronner la semaine du changement, quoi de mieux que cette entreprise de promotion du ministre Yogida Sawmynaden avec le président du CIJ et du CNOM, Philippe Hao Thyn Voon qui, sans risque de paraître ridicule, a estimé que c’est le ministre des Sports qui est derrière le succès des JIOI et qu’il lui dédie les médailles obtenues. La révolution cathodique annoncée est décidément mal engagée!