« C’est une grande responsabilité ! », a déclaré au Mauricien ce matin Pravind Jugnauth, qui a été nommé par le Président de la République, Kailash Purryag, aux fonctions de leader de l’opposition après la démission de Paul Bérenger.
« Je remercie le Président de la République pour la confiance placée en moi. Je jouerai mon rôle de leader de l’opposition comme il se doit », a-t-il déclaré. « Je me penche déjà sur les préoccupations de la population, dont les problèmes économiques et sociaux, la situation dans la santé et l’eau, et les institutions qui ne fonctionnent pas comme il le faut », a-t-il dit. Il estime ainsi que « la démocratie a été bafouée » avec la fermeture du Parlement pendant plus de six mois. Et de souhaiter que le Parlement reprenne ses activités le 7 octobre prochain afin qu’il puisse jouer son rôle. Le nouveau leader de l’Opposition donnera une conférence de presse demain pour passer en revue la situation dans le pays.
On s’attend à ce que Pravind Jugnauth participe à sa première fonction officielle jeudi à l’occasion du dépôt de gerbe devant la statue de SSR, au Port-Louis Waterfront. Sur le plan politique, deux congrès du MSM sont prévus cette semaine, notamment à Fond-du-Sac mercredi et à La Source, à Quatre-Bornes, vendredi après-midi.
Interrogé sur les négociations en cours entre le MSM, le PMSD et le Muvman Liberater, il a expliqué que celles-ci se poursuivent. « Nous faisons tout notre possible pour rassembler une partie de l’opposition », a-t-il déclaré, avant de préciser que des réunions ont lieu régulièrement et à n’importe quel moment.
Selon des informations recueillies par Le Mauricien, Ivan Collendavelloo et les membres du Muvman Liberater ont tenu deux réunions ces derniers jours avec sir Anerood Jugnauth : la première samedi et la seconde hier après-midi. Une nouvelle réunion, triangulaire cette fois, est prévue cet après-midi à La Caverne. Elle doit réunir les représentants du MSM, du PMSD et du ML.