Ensam est un nouveau parti politique qui vient d’être créé avec à la tête une femme Roshni Mooneeram. Les dirigeants du pays ne répondent plus à l’appel et il est grand temps que chacun prenne son destin en main, dit-elle.
« Ensam inn reyni pou remet sak morisien dibout lor so prop lipie, pou redonne valer a tou se ki morisien, pou regagn nou dignité ek nou fierté kom enn lepep. Si ou soif pou amen trouv transformation autour de ou, ou bizin transform ou mem avant », laisse entendre Roshini Mooneeram. Une des priorités d’Ensam est d’éradiquer la pauvreté d’ici cinq ans. Dans ce contexte,  la vision de son parti est de créer des opportunités afin que chaque Mauricien puisse regagner sa dignité d’homme ; mettre l’emphase sur les entreprises, l’innovation ; que la femme mauricienne soit encadrée pour pouvoir occuper une place au Parlement, dans la société, dans sa maison. Les Mauriciens, dit-elle, veulent qu’on écoute leurs doléances et trouve une solution à leurs problèmes.
Également membre d’Ensam, Gaetan Siew souhaite une autre vision de l’économie à travers le programme Reboot Mauritius. Le pays, dit-il, a besoin d’une reconfiguration des investissements et d’un mode opératoire innovateur, d’une green attitude, d’une culture de solidarité et de partage. « Quatre points interconnectés définissent notre démarche : un retour au bon sens, une société plus humaine, plus créative et connectée, un vivier d’opportunités, une intelligence collective. » Gaetan Siew évoque cinq mots clés pour faire avancer le pays : durable, prospère, intelligent, solidaire et fier. Maurice, explique-t-il, doit être à 100 % connectée, voire 100 % wi-fi. « Il ne s’agit pas de remplir un formulaire on-line, sous forme de Income tax ou ID card, mais de connecter la société, l’État à une infrastructure numérique interactive. » Il met aussi l’accent sur une nouvelle approche de développement à travers des créations d’emplois à valeur ajoutée, une économie en étroite collaboration avec le business world et la société civile. L’objectif visé en 2020 repose sur les énergies renouvelables, la gestion de l’énergie dans tous les secteurs, la gestion de l’eau, la gestion et transformation des déchets.