Dans un bref entretien accordé à Week-End en fin d’après-midi d’hier, le nouveau président du MTC explique deux choses importantes: il n’y aura pas de  chasse aux sorcières sous sa présidence et qu’il fera tout ce qui est dans le domaine du  possible pour rassembler autour de lui les membres et les commissaires du MTC.
Gilbert Merven, avec recule,votre élection et celle de Jean-Marc Ulcoq  sont le résultat d’ un choix de continuité des membres, d’une logique des choses ou le fruit d’une campagne bien organisée?
— Il y a un peu de tout dans notre victoire. Mais je persiste à croire qu’il y a eu une réaction, voire un effet contraire face à la campagne malsaine qui a été menée surtout contre ma personne. Je crois que les membres du club ont eu le temps de la réflexion face à ce qui se disait sur moi depuis ces derniers temps. Mais au-délà de tout ça, je crois aussi que ce fut une belle victoire avec une majorité importante.
Cette victoire vous rend heureux?
— Pas uniquement moi, mais beaucoup de personnes qui m’ont aidé dans cette joute. Je suis surtout heureux qu’il y ait une majorité des membres qui ont affiché leur confiance en moi et en ce que j’ai pu accomplir au Club.
Quelle sera votre première tâche lors de la première réunion du nouveau board ce mardi?
— Même s’il y a un nouveau président le board n’a pas changé. Je crois que nous devons mettre très vite la main à la pâte sur certains dossiers restés en suspens comme les statuts du club, l’organisation de la première journée des courses qui est dans trois semaines entre autres.
Après votre élection vous avez été assez virulent contre ceux que vous accusez d’avoir orchestré une «campagne malsaine» contre vous? Ne croyez- vous pas que votre devoir c’est plus de rassembler après la scission notée dans le board des commissaires et les membres?
—Je dois rappeler qu’en 2007, la décision de n’avoir que deux candidats, à savoir Mukesh Balgobin et Gavin Glover pour le poste de commissaire était fait dans l’objectif de rassembler. Je vais tout faire pour rassembler tant chez les membres, que chez les commissaires et les employés du club. Malheureusement, il y a des fissures importantes dans le béton et il y a du travail à faire avec l’aide de tout le monde.
On parle toutefois d’une chasse aux sorcières à l’encontre de Shan Ip, le Chargé de Communication et de Stéphane de Chalin, le Chief Stipe?
— Pensez-vous que je pense faire une chose pareille? Ce sont les mêmes rumeurs lancées en 2007 qui reviennent. Certainement, il y a des améliorations à faire et comme je suis une personne qui croit dans la communication, vous n’allez pas tarder à voir comme je compte évoluer.