Philippe Hao Thyn Voon a accédé à la présidence du Conseil international des Jeux des îles de l’océan Indien (Cij) lors de la réunion plénière qui s’est déroulée début octobre à La Réunion, pays organisateur des 9es JIOI. Cela a été célébré avec faste à l’hôtel Maritim Balaclava en présence du président de la République, Kailash Purryag.
Dirigeants sportifs, employés de PAD&Co., le ministre des Sports Devanand Ritoo, le Président Purryag et son épouse, et la famille Hao Thyn Voon étaient ainsi réunis le week-end dernier pour marquer d’une pierre blanche une nouvelle étape dans le parcours de quelqu’un qui a consacré sa vie à la chose sportive.
Ancien pongiste champion, président de la Fédération mauricienne de tennis de table, président du Comité olympique mauricien, membre des fédérations africaine et internationale de tennis de table, de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique et aujourd’hui président du Cij.
« C’est quelque part l’aboutissement de ma vie, consacrée au sport à tous les niveaux », rappelle Philippe Hao Thyn Voon, deuxième Mauricien, vingt-sept ans après feu Jean-Roland Delaître, à accéder à la plus haute fonction au Cij.
Il souligne l’importance accordée aux JIOI, tremplin pour les sportifs de la région pour percer au niveau continental, voire mondial. Il a eu une pensée spéciale pour Jean-Roland Delaître, Ram Ruhee, Yves Fanchette, entre autres, qui ont tous laissé leurs empreintes aux JIOI.
Devanand Ritoo a de son côté qualifié l’élection de Philippe Hao Thyn Voon de « méritée pour une figure importante du sport local, régional et continental. » « C’est une juste récompense pour vos longues années au service du sport et je vous souhaite d’être le digne successeur de la légende mauricienne qu’aura été Jean-Roland Delaître », a déclaré le ministre des Sports.
L’accession de Philippe Hao Thyn Voon à la tête du Cij à St-Denis intervient quatre mois après celle de Devanand Ritoo au sein de la Commission Jeunesse et Sports de l’océan Indien à Moroni. Pour la première fois, Maurice assumera ainsi simultanément la présidence des deux plus hautes instances sportives de l’océan Indien.