Le nouveau procès intenté à l’ex-Chief Manager de la Mauritius Commercial Bank, Robert Lesage, a débuté hier en Cour suprême devant les juges Ashraf Caunhye et Chan Kan Cheong. Le principal bénéficiaire dans cette affaire de détournement de fonds, Teeren Appasamy, homme d’affaires basé à Londres, devra se présenter en Cour. L’affaire a été renvoyée au 7 octobre prochain.
Ce nouveau procès fait suite à un jugement du Privy Council qui avait renversé le verdict condamnant Robert Lesage et Teeren Appasamy à payer à la MCB près d’un milliard de roupies avec intérêts. Un nouveau procès avait été ordonné contre lui. Le Judicial Committee du Privy Council (JCPC) a donné gain de cause à Robert Lesage, ancien Chief Manager de la Mauritius Commercial Bank, qui avait fait appel de la décision de la Cour commerciale. Celle-ci avait ordonné, dans un jugement rendu par les juges Paul Lam Shang Leen, président de cette instance, et Nirmala Devat, que l’appelant verse à la banque les sommes suivantes : Rs 463 297 598, 69 soit le montant qui aurait été détourné des caisses de la banque, Rs 245 406 115, 10 puisées du compte de Robert Lagesse, et Rs 1 million sous forme de dommages. La banque, qui avait initié le procès, avait également bénéficié des intérêts et des coûts de l’affaire. Après avoir analysé le déroulement du procès, les Law Lords ont considéré que « the Court created an appearance of unfairness and bias ». Cette affaire, on s’en souvient, avait été étalée au grand jour en février 2003. Il s’agit d’un cas de détournement de fonds dont disposait le National Pension Fund (NPF) à la suite d’un prêt qu’avait sollicité Teeren Appasamy, un homme d’affaires mauricien installé à Londres. Le procès a débuté en septembre 2009 et le jugement a été rendu le 30 juin.