« Inertie générale au ministère de la Santé », « manque complet de leadership », « inaction »… C’est en ces termes que s’est exprimé un syndicat nouvellement formé, à savoir la Federation of Health Services Union (FHSU), créé pour regrouper les syndicats du secteur. Son président, Ram Nowzadick, ainsi que d’autres membres de la fédération ont animé hier un point de presse à l’hôtel Saint-Georges, Port-Louis. Reconnaissant les capacités du ministre de la Santé Anil Gayan, ils estiment néanmoins que celui-ci est « mal conseillé ». La FHSU se dit ainsi prête à collaborer pleinement avec le ministère, « mais pour cela, il faudrait qu’il soit à l’écoute ». Cependant, si aucune solution n’est trouvée à la série de problèmes soulevés, la FHSU prévoit une marche pacifique de deux heures le 20 novembre.