Tandis que des managers des collèges privés subventionnés sont inquiets du manque aigu de nouveaux admis en Form I et d’une baisse drastique du nombre d’élèves en général dans leur établissement, deux nouveaux collèges payants ouvriraient leurs portes cette année. La Private Secondary School Authority (PSSA) finalise les procédures en vue de l’octroi du “registration” à ces écoles, dont l’une appartenant à la Mauritius Sanatan Darma Temples Federation. Somduth Dulthumun, président de cette fédération religieuse, a déclaré au Mauricien aujourd’hui que ce collège serait opérationnel à partir de la fin du mois.
Depuis 25 ans, la Mauritius Sanatan Darma Temples Federation rêve d’ouvrir une institution scolaire. Ce sera chose faite peut-être à la fin de ce mois. Cette organisation doit présenter à la PSSA en ce début d’année un dernier document pour compléter les procédures en vue de l’obtention du Certificate of Registration pour l’école, qui portera le nom de Sanatan College. Depuis novembre dernier, l’école a été inaugurée par le Premier ministre. « Nous étions en retard avec certaines démarches administratives, mais à présent, tout est en règle. On compte ouvrir l’école vers le 25 janvier », affirme Somduth Dulthumun au Mauricien. Il ajoute que les procédures d’admissions d’élèves sont toujours en cours et que le Sanatan College démarrera avec une centaine d’étudiants. « Nous sommes une “non-profit making organisation” et notre établissement sera gratuit » a-t-il souligné.
À la PSSA, on laisse entendre que les procédures pour l’enregistrement de deux nouveaux collèges sont presque finalisées et que le Sanatan College obtiendra son “registration” incessamment. En revanche, les demandes de “registration” d’Arya Sabha Mauritius (pour deux écoles) et de Ramnath Jeetah Trust (pour un collège au nom d’Ebene High School) n’ont pas été retenues pour cette année scolaire.
Par ailleurs, la population estudiantine, en baisse constante depuis plusieurs années dans le secteur privé subventionné, est l’une des grandes préoccupations dans ce secteur en ce début d’année. Des officiers de la PSSA confirment une baisse notable d’admissions en Form I dans plusieurs établissements, certaines écoles ayant obtenu moins de 25 admis. On cite même le cas d’un collège situé dans les basses Plaines-Wilhems qui aurait enregistré moins de… 15 élèves.
Les dirigeants de la Fédération des Managers des collèges privés se sont rencontrés hier après-midi pour passer en revue la situation et pour préparer la rencontre prévue aujourd’hui avec la ministre de l’Education. « Le nombre d’élèves sera certainement évoqué et nous voudrions aussi être fixés sur le partenariat public-privé dans le cadre de la réforme. Nous reviendrons à la charge sur plusieurs questions d’ordre administratif restées en suspens pendant plusieurs années et qui sont importantes pour le bon fonctionnement des écoles », indique Bashir Taleb, président de cette fédération.
De son côté, la PSSA a demandé aux responsables des collèges de lui soumettre quotidiennement, et ce jusqu’à demain, un rapport sur la situation en Form I. « C’est une perte de temps car les autorités ont déjà les données en main depuis plusieurs années », selon un membre de cette fédération. « Nous crions notre souffrance depuis longtemps mais notre appel reste vain. Le “Nine-Year Schooling” prendra-t-il en considération cette baisse d’élèves ? » se demande un directeur d’un collège situé le nord.