Le Premier ministre adjoint Xavier-Luc Duval participait hier à la cérémonie de remise de diplômes aux gradués de la London College of Accountancy. À cette occasion, il a insisté sur les valeurs éthiques de la profession de comptable. Il a également constaté que nombre de fraudes « découlent du manque d’intégrité, d’honnêteté et d’objectivité » des comptables. D’où l’importance pour ces nouveaux gradués, selon lui,  de « rehausser le niveau et faire honneur à la profession ».
« Je félicite les experts-comptables ayant reçu leurs diplômes aujourd’hui. J’ai beaucoup insisté sur l’importance de ce métier pour le développement économique de Maurice. Cette profession est à la base du service financier et du succès de chaque entreprise. J’ai également souligné le fait qu’il y a beaucoup de questionnement sur le niveau de la profession et sur celui de l’audit », a déclaré hier le premier ministre adjoint, Xavier-Luc Duval, lors d’une cérémonie de remise de diplômes aux gradués de la London College of Accountancy, qui sont appelés à devenir comptables. Xavier-Luc Duval a également souligné le caractère universel du diplôme de comptable, qui permet aux acquérants de travailler n’importe où dans le monde.
Le Premier ministre adjoint a aussi insisté sur les principales valeurs caractérisant le métier de comptables, à savoir, selon lui, « l’intégrité, l’honnêteté, l’objectivité et le courage de dire la vérité ». Il poursuit : « Les gens oublient les valeurs éthiques. C’est le cas également à Maurice et il nous faudra revoir les pouvoirs du Financial Reporting Council afin d’assurer le maintien du niveau de la profession. » Et de rappeler que le premier devoir d’un comptable est « d’instiller la confiance et de veiller au respect de l’intégrité et de la transparence » dans les compagnies.
Le Premier ministre adjoint a toutefois concédé que suite aux déboires de certains financiers avec la justice, les comptables se doivent de redorer leur blason. « Le rôle d’un comptable dans une compagnie est d’empêcher la fraude. » Xavier-Luc Duval a évoqué les pressions qui pèsent sur les comptables ainsi que sur les « whistle blowers » en raison des nombreux scandales qui défraient quotidiennement la chronique à Maurice et ailleurs dans le monde. À cet effet, il a fait mention de firmes de comptables dénoncées pendant la crise financière internationale. « De plus, le nombre de délits en cols blancs commis est en hausse », a constaté Xavier-Luc Duval. « Parmi les délits rapportés à la police ces jours-ci, beaucoup concernent des erreurs et des fraudes commises par des comptables eux-mêmes. Je lance donc un appel à mes nouveaux collègues afin qu’ils rehaussent le niveau et fassent ainsi honneur tant à la profession qu’au pays », a exhorté le Premier ministre adjoint, avant d’insister sur l’importance de la formation continue afin de constamment se mettre à jour par rapport aux nouveaux développements dans le domaine de la comptabilité.
Xavier-Luc Duval est également d’avis qu’une certaine opacité doit régner sur certains aspects financiers, d’où l’importance, selon lui, de la confidentialité. « Les informations dont disposent les comptables par rapport aux comptes sur lesquels ils travaillent doivent rester secrètes », estime ainsi le Premier ministre adjoint. Interrogé sur l’amendement de la Constitution et du Good Governance and Integrity Bill, Xavier-Luc Duval a souligné que le ministre Roshi Bhadain s’est engagé dans une campagne d’explications et a rappelé que le PMSD fait partie du gouvernement et siège au Cabinet.
La cérémonie de remise de diplômes, organisée au MGI hier, a été marquée par les interventions de Ravi Gill, Managing Director de LCA Mauritius, et de Moussa Taujoo, directeur d’IFS Ltd.