Cinq ans après son dernier album, Mario Justin revient avec Wanted. Un album dans la lignée de ces oeuvres précédentes avec du séga d’ambiance. Cette fois l’homme fort de Zotsa fait résonner la mandoline pour marquer la différence. Accompagné de ses musiciens, le chanteur annonce un album qui fera plaisir à ses fans.
“C’est du gro sega et du seggae. L’album plaira à mes fans qui n’ont cessé de me demander de la nouveauté ces dernières années”, dit-il. Pour la réalisation de cet opus, le groupe Zotsa reprend du service avec de nouveaux collaborateurs. Chris Joe, Didier Baniaux, Jean Michel Ayoung, Rosano L’Etourdi, Christophe Serret, Jalill Auckbaraullee, Kinsley Colony et Dallon sont derrière la partie musicale. Yannick Volfrein est lui à l’arrangement et à la programmation.
Sensibiliser.
À travers ce dix titres, Mario Justin veut passer des messages en abordant plusieurs sujets qui lui tiennent à coeur. “La chanson éponyme a été composée en collaboration avec Blakkayo et Ziaka Zom. Ce titre je l’ai choisi parce que trop de personnes sont “wanted” à Maurice”, dit-il sans chercher à se faire mieux comprendre. Sur les autres morceaux, il dépeint des situations qu’il observe au sein de la société. “J’essaie de sensibiliser les gens. Trop de jeunes et d’adultes sont à la dérive”, dit-il.
Wantedcomporte également une reprise de Bruno Mooken, Ziska la victoire. Le seul morceau festif de l’album s’intitule Baba Rebite. Marecaz, Ki nu rekompans, To pe mank mwa gate, Mama la pa le, Mem si to loin, Vilaz Kat Ser, Zistwar lamour et Ziska la viktwar sont les autres titres. Comme à son habitude, Mario Justin propose plusieurs featuring sur l’opus avec des collaborateurs de longue date notamment. “Nancy Dérougère m’accompagne sur deux morceaux et je fais d’autres feats avec Ti Benoît, Ziaka Zom et Sista Queen.”