Dany Drack, membre de Ravanna, sort cette semaine son deuxième album solo. La Bas comprend huit ségas, avec des textes dépeignant les fléaux de la société. Scope a rencontré celui dont la vie est rythmée par les notes de musique.
À 41 ans, Dany Drack est un homme plutôt réservé. Il donne l’impression de se cacher derrière ses lunettes de soleil. Il ose à peine se présenter. Après un temps d’acclimatation pour parler ouvertement, on le sent un peu plus à l’aise. On s’aperçoit alors que c’est quelqu’un qui a beaucoup de choses à dire. “Je suis plutôt timide, j’aime rester dans l’ombre. Je ne sais pas si c’est une qualité ou un défaut, mais c’est ce qui me définit comme personne. La musique m’offre la possibilité de dire ce que j’ai sur le coeur. Il y a plein de choses qui m’agacent et ce n’est que dans des chansons que j’arrive à m’exprimer.”