Deux ans après l’album So blues, Éric Triton revient avec Afroriental Blues. Sur cet album il propose douze de ses morceaux en versions instrumentales accompagné de Shakti Ramchurn. Le lancement se fera le 7 février à travers une prestation à La Clef des Champs.

Afroriental! “C’est ce que je suis de par mes racines. C’est ce côté-là de moi qui ressort actuellement. Je me suis rendu compte de ce que je suis. Je suis né avec des origines diverses, c’est l’identité que je me reconnais.” Ce mélange de culture, Éric Triton s’en enrichit tout en imbibant se musique de métissage. “C’est important d’enrichir notre musique de différentes influences et d’y mettre le maximum d’émotions. Dans ce nouvel album, je pense réussir à retranscrire ces émotions. C’est quelque chose qui me fait beaucoup de bien. Cette sonorité métissée nous permettra aussi d’être présents dans des festivals internationaux.”

Best of instrumental.

À 54 ans, Éric Triton travaille comme conseiller auprès du ministère de l’Énergie. Afroriental se quelque part son best of en version instrumentale. “L’album comporte mes morceaux que nous avons retravaillés en version guitare et percussions avec Shakti Ramchurn. Le tout est agrémenté de quelques effets sonores. Les morceaux sont joués de manières différentes. Certains ont été enregistrés d’un trait comme j’ai l’habitude de le faire, d’autres ont été arrangés quelque peu pour crée les supports de la mélodie.” On retrouvera des titres tels que Blues dan mwa, L’art vaincra, Linite, Pou pa mor kouyon ou encore Mari nissa swing.

L’apport du percussionniste Shakti Ramchurn est encore une fois à signaler. La patte du percussionniste est bien présente aussi bien dans la création de sonorités que dans l’arrangement musical qu’il partage avec Éric Triton. L’enregistrement de l’album a été réalisé dans son studio, l’Artistudio.

Eric Triton confie vivre quelque chose de différent avec Afroriental Blues. Le fait de ne pas chanter lui permet de mieux s’écouter jouer. “C’est de très important pour ma propre éducation musicale. Certes, j’ai accompagné d’autres artistes, mais là, c’est différent. C’est quelque chose qui fait du bien.”

L’album a été conçu dans un esprit de “kas stres ! Je pense à ces personnes prises dans les embouteillages tous les matins en partant au boulot. Avek sa albem la, zot kapav mett enn ti lamizik ki fer zot pran kouraz e roul trankil.”

Édition limitée.

Tout comme l’album So Blues, Afroriental ne sera pas disponible chez les disquaires. Il sera distribué en mains propres ou encore sur les plateformes digitales. Un nombre limité sera disponible. “Kan fini, fini. Dernye fwa kan ti fer So Blues, apenn li sorti li fini. Si tarde, riske bloke.”

Le lancement officiel de l’album se fera au restaurant La Clef des champs à Floréal. Éric Triton y sera en live. Il confie qu’exceptionnellement, il posera sa voix sur les morceaux qu’il jouera dans les nouvelles versions présentes sur l’album à quelques détails près. “Bien entendu, les effets créés en studio ne pourront être placés. Mais nous proposerons des versions très proches de ce que le public retrouvera sur l’album.”

L’album sera en vente à partir de là. Après quoi, le chanteur entamera une tournée un peu partout dans l’île avant de mettre le cap sur La Réunion entre février et mars pour une série de concerts. Il ira ensuite proposer cette sonorité dans d’autres pays en juillet.