La Hospital Services Consultancy Corporation Ltd (HSCC) de l’Inde a été choisie comme consultant pour la gestion du projet de construction du nouvel hôpital Ear, Nose and Throat (ENT). Un accord-cadre a été signé dans ce sens mercredi entre l’Inde et Maurice, à Port-Louis, en présence du ministre de la Santé et de la Qualité de la vie, Anwar Husnoo, du haut-commissaire indien à Maurice Abhay Thakur, du Senior Chief Executive Officer du ministère de tutelle G. Gunesh et du président et directeur de la HSCC de l’Inde, Gyanesh Pandey.
Selon le ministère de la Santé, le nouvel hôpital sera construit à l’emplacement de l’ancien, à Vacoas, sur une superficie de 12 498 m2. Dans un premier temps, une démolition de l’ancien bâtiment colonial en bois est prévue. « Le bâtiment est dans un état de délabrement avec des fuites et des infiltrations d’eau en temps de pluies. De même, la dalle est vieille et rouillée et le bois est rongé par les termites », a indiqué le ministère.
Le nouvel hôpital comprendra trois niveaux, à savoir le sous-sol, le rez-de-chaussée et un premier étage. Il sera doté d’infrastructures modernes, notamment des climatiseurs, des caméras CCTV, un système de collecte d’eau de pluie et une salle de conférences. Le ministère précise aussi que le bâtiment sera construit de sorte de bénéficier d’une ventilation et de lumière naturelle. Un réseau de tout-à-l’égout moderne, un réservoir sous-terrain équipé de pompes de même que des facilités de parking sont également prévus.
La construction d’un nouvel hôpital ENT s’inscrit dans le cadre de la politique gouvernementale de donner de meilleurs services hospitaliers et médicaux, dont certains spécialisés, à la population. Les objectifs sont de réduire le temps d’attente pour les rendez-vous en cliniques spécialisées ou pour des chirurgies assurant ainsi un service plus efficace et rentable, mais aussi de pourvoir un environnement sain et agréable au personnel hospitalier, aux patients et aux visiteurs.
Le projet de construction du nouvel hôpital fait partie des cinq qui seront financés par le gouvernement indien sous le Special Economic Package, qu’il a mis à la disposition de Maurice. L’Inde offre une enveloppe de Rs 500 millions, soit USD 14 millions approximativement, pour un projet estimé à Rs 580 millions, soit USD 16 millions environ.