– Longues heures d’attente pour les patients avant d’arriver jusqu’au médecin

Le nouvel hôpital ENT à Vacoas, opérationnel depuis le lundi 2 décembre, attire déjà des critiques. Des membres du public sont mécontents des services disponibles dans cet hôpital et c’est le nouveau système informatisé E-Health qui est mis en cause. Selon des témoins, les services sont lents, provoquant de longues files d’attente. Même les personnels soignants et non soignants de l’hôpital ont du mal à s’adapter avec le nouveau système, apprend-on.

« C’est certes un grand hôpital ultramoderne, mais les services sont à déplorer. Le système informatisé E-Health introduit dans cet hôpital provoque un grand cafouillage. Le lundi 2 décembre, je m’y suis rendu vers 16h avec mes trois enfants et j’ai quitté l’hôpital vers 19h. Il fallait attendre de longues heures avant que je ne puisse arriver jusqu’au médecin », déplore Sanjay, un habitant de Vacoas.

Ce dernier explique qu’à son arrivée, il devait faire enregistrer ses données. « Les membres du personnel sont habitués à écrire sur des cartes. Du coup, ils ont pris une dizaine de minutes pour enregistrer mes données sur l’ordinateur. Ensuite, on m’a remis un ticket et on m’a dit d’aller dans la salle d’attente. J’ai attendu presque une heure avant d’être envoyé dans une autre salle d’attente où j’ai reçu un deuxième ticket. Là encore, il fallait attendre. Ce n’est que vers 19h que j’ai pu rencontrer le médecin. Après l’auscultation, je devais prendre un troisième ticket, celui-là pour aller à la pharmacie », relate Sanjay.

Cet habitant de Vacoas soutient que le nouveau système informatisé a créé un véritable cafouillage à l’hôpital ENT depuis son ouverture lundi. « Les personnels soignants et non soignants faisaient de leur mieux mais ils avaient eux-mêmes des difficultés à s’adapter à ce nouveau système. Un médecin, qui avait autrefois l’habitude d’écrire son diagnostic et prescrire des médicaments sur des feuilles de papier, doit maintenant enregistrer toutes les informations dans son ordinateur. Cela lui prend une quinzaine de minutes alors que ce temps aurait pu être utilisé pour ausculter d’autres patients. Du coup, une longue file d’attente attendait à l’extérieur », souligne Sanjay.

Et d’ajouter que les membres du public devenaient impatients à l’extérieur. « Des parents qui sont venus avec leurs enfants commençaient à s’impatienter. On entendait des enfants crier et pleurer dans la salle d’attente. Les vieilles personnes avaient le visage crispé. De plus, aucune priorité n’est accordée aux femmes enceintes, ni aux personnes handicapées encore moins aux vieilles personnes. Elles sont laissées à leur sort et n’ont d’autre choix que d’attendre leur tour. Certains proches des patients se sont mis en colère et ont exprimé leur mécontentement auprès des employés de l’hôpital. Ces derniers tentaient tant bien que mal de calmer les esprits. Mais en vain. Finalement, un haut cadre du ministère de la Santé a dû intervenir pour faire bouger les choses », indique Sanjay.

Outre les patients et les proches, les médecins et autres membres des personnels de l’hôpital ont aussi failli « craquer » ce jour-là. Sanjay relate que certains médecins ont travaillé pendant 48h et qu’à 19h le 2 décembre, ils n’avaient toujours pas reçu leur dîner. « J’ai pu comprendre que la cuisine était fermée et que les médecins n’auront pas de dîner. Cela dit, non seulement les services offerts au public mais aussi ceux offerts aux employés de l’hôpital sont à déplorer », dit-il. Par ailleurs, on a appris qu’à ce stade, aucun directeur n’a été nommé à la tête du nouvel hôpital ENT à Vacoas.

Pour rappel, cet hôpital ultramoderne a été construit sur une superficie d’environ 15 000 m2 et a coûté Rs 885 millions. Il est équipé avec des technologies de pointe provenant d’Allemagne. Il est aussi le premier hôpital local où l’E-Health a été introduit. Le nouvel ENT comprend deux grandes salles d’opération, six lits à l’Intensive Care Unit, un laboratoire pour effectuer les tests, un département d’orthophonie, une salle de pédiatrie, entre autres.