Le président Kovind, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, et le ministre de la Santé, Anwar Husnoo, à la cérémonie de la première pierre ce matin
  • Showkutally Soodhin, mécontent du protocole, quitte la cérémonie en signe de protestation

La pose de la première pierre du nouvel hôpital ENT à Vacoas a été effectuée ce matin par le président de la République indienne Ram Nath Kovind et le Premier ministre, Pravind Jugnauth. Lors de son discours, le ministre de la Santé, Anwar Husnoo, a remercié l’Inde pour l’aide accordée à Maurice pour le développement infrastructurel et économique. Il a notamment cité l’allocation d’une aide de USD 500 millions, qui sera utilisée pour le financement de plusieurs projets majeurs, dont l’hôpital ENT.

Un montant de Rs 585 M sera consacré au financement de cet hôpital, d’une superficie de 15 000 mètres carrés. Le bâtiment pourra accommoder une centaine de lits et sera doté d’équipements des plus modernes, de trois salles d’opération, d’une unité de soins intensifs disposant de six lits ainsi que d’un département “outpatient”. L’hôpital disposera également de trois salles de 30 lits. Les travaux ont déjà débuté depuis le début de l’année et devront être complétés dans 15 mois.

Parmi les personnes présentes ce matin figuraient Ivan Collendavelloo, le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, et la vice-Première ministre, Fazila Jeewa Daureeawoo. Showkutally Soodhun avait fait son entrée dans la salle mais est reparti très vite, non satisfait de n’avoir pas eu une place au premier rang. Rappelons que le président du MSM n’a pas assisté au banquet d’Etat de dimanche et à la cérémonie protocolaire du Champ-de-Mars d’hier.