Dans le cadre des débats pour une nouvelle Constitution et pour l’avènement d’une deuxième République pour Maurice, le principal animateur de l’Observatoire de la Démocratie, Jack Bizlall invitent tous ceux concernés par ces questions demain samedi 10 mai, 2014, à 13h 30, à un forum-débat à la Salle Eddy Norton (ex-Maison de la Culture et des Loisirs), aux Arcades Sunassee, Rose-Hill.
« L’Observatoire de la Démocratie part du principe que la question d’une nouvelle Constitution et d’une deuxième République pour Maurice concerne tous les citoyens libres de ce pays. Puisque nous estimons que ces questions interpellent l’ensemble de la population mauricienne, de par l’impact de telles réformes sur la vie au quotidien de tout un chacun, nous invitons tous ceux qui ont quelque chose à dire à venir, sans distinction aucune », a confié au Mauricien Jack Bizlall.
Le principal animateur de l’Observatoire de la Démocratie rappelle que c’est le Mouvement Premier Mai qui, le premier, a porté le projet d’une Deuxième République sur la place publique, plus de 5 ans de cela. « En octobre 2012, le Mouvement Premier Mai a publié un livre intitulé “Nouvelle Constitution et Deuxième République : Mémoire de propositions” qui contient nos propositions et qui vise à encourager les débats autour de ces questions », explique-t-il encore.
Dans la préface de ce livre, Jack Bizlall rappelle que le Mouvement Premier Mai réclame depuis 2005 que Maurice passe à une Deuxième République par l’adoption d’une Nouvelle Constitution. « Nous croyons avoir gagné la bataille médiatique pour une Deuxième République. Les journaux et les radios en ont fait leurs choux gras. La population a accepté le projet. Personne n’a pris position contre une Deuxième République », se félicitait déjà Jack Bizlall dès le Chapitre 1 du livre. Il indiquait aussi que « Nouvelle Constitution et Deuxième République : Mémoire de propositions » est une explication pourquoi il faut passer à une Deuxième République.
« Aujourd’hui, avec la récente publication du White Paper de Navin Ramgoolam sur la réforme électorale et les pourparlers autour de l’avènement d’une deuxième république, il est d’autant plus pertinent de débattre de ces questions que de nombreuses personnes se sentent interpellés par ces questions. D’où notre démarche d’organiser ce forum-débat et de voir plus loin », confie-t-il au Mauricien.
En effet, lors de la Fet Travayer le 1er mai dernier à Beau-Bassin, Jack Bizlall avait proposé la formation d’un nouveau mouvement politique, avec l’objectif de participer aux prochaines élections générales prévues l’année prochaine.
Dans ce contexte, avait-il indiqué, la réunion forum-débat de ce samedi à la Salle Eddy Norton, Rose-Hill, s’avère décisive. « Inn ler pou azir ! Apre sa premie mai-la, nou pou zwouenn le samedi 10 mai dan Salle Eddy Norton, Arcades Sunassee, Rose-Hill pou nou diskit Deziem Repiblik… Nou invit tou bann dimounn ki anvi vinn diskit enn program, fer analyz et met dibout enn mouvman ki pou partisip dan eleksyon zeneral 2015 ! », avait en substance proposé le principal animateur du Kolektif 1e Mai.
Jack Bizlall avait aussi évoqué le lancement d’un journal. « Le Mouvement 1e Mai deza ena enn dokima refleksyon lor enn Deziemm Repiblik et de la nou kapav degaz enn program ek tir enn zournal dan kad prosin eleksyon zeneral », a-t-il élaboré.
Où trouver les candidats pour ces élections ?
Le principal animateur du Kolektif Premie Mai ne trouve aucun problem à en trouver. « Nou kolektif li bras larz ek li regroup tou dimounn ki kompoz nou sosyete… Nou pa rezet personn ; nou akeyir tou dimounn… tou sensibilite… Nou kapav degaz enn diskisyon, propoz enn program ek partisip dan eleksyon ki pe vini-la », avait-il martelé.
Dans le sillage du dynamisme de la réunion de demain, Jack Bizlall avait également proposé une « grande » réunion le samedi 17 mai suivant à l’Auditorium Octave Wiehe, Réduit, pour finaliser la constitution de ce nouveau mouvement politique. « Nou pou fer enn gran reinion dan Réduit ! », a-t-il proposé, avant de répéter son appel aux travailleurs du pays pour qu’ils s’unissent.