Âgés entre 22 et 40 ans, nos interlocuteurs, descendants d’immigrants chinois, sont des Mauriciens à part entière. Par leur éducation, leurs fréquentations et leurs influences culturelles, ils font partie d’une nouvelle génération où s’entremêlent les communautés. Même s’ils se sentent Mauriciens, certains continueront à perpétuer les rites chinois laissés comme héritage par leurs ancêtres.
Il y a plus de deux siècles, leurs arrière-grands-parents quittaient la Chine, en quête de liberté. Destination : Maurice. Les premiers immigrants chinois s’y installent, développent de petits commerces et préparent un avenir meilleur pour les générations à venir.
Les petits-enfants de ces immigrés chinois se sont imprégnés du pays d’adoption de leurs ancêtres. “Nos racines sont en Chine. Mais nous sommes Mauriciens”, clament-ils.