Une situation que les employés subissaient déjà en début d’année, le CEO intimant que tant qu’il y a des passagers dans la boutique, ils ne peuvent quitter les lieux. Cette fois, selon nos sources, ce serait dans le but d’optimiser les ventes. Ce, en raison du chiffre d’affaires de la compagnie qui aurait baissé en comparaison avec celui de l’année dernière. Or, selon les employés, si les ventes baissent, c’est principalement parce que les clients n’achètent pas, vu les prix trop élevés, dénoncés par la clientèle et déjà révélés par Week-End. Du coup, les produits s’accumulent dans les locaux de la MDFPS, la direction se trouvant même dans l’obligation de louer d’autres espaces.
?Parallèlement à cette ambiance de terreur, les employés sont désormais chargés d’assurer eux-mêmes la sécurité à la boutique, en étant constamment sur leur garde. Ce, depuis la semaine dernière suivant l’arrestation d’un agent de sécurité de la compagnie Pro-Guard  affecté à la MDFPS qui a impliqué deux de ses collègues. Du coup, la compagnie a renvoyé tout le personnel de sécurité affecté à la MDFPS, laissant aux employés de la boutique hors-taxes la charge d’assurer eux-mêmes la sécurité dans les magasins. Si bien que c’est avec crainte que les caissiers portent leur recette dans l’arrière-boutique pour les comptes. Certains employés ont même reçu l’ordre d’ouvrir et de fermer les stands, charge qui devait, normalement revenir aux agents de sécurité !  
Affaire à suivre…