Quarante et un ouvrages des Éditions de l’Atelier d’Écriture peuvent depuis mercredi soir être lus sur les liseuses Kindle après avoir été achetés sur Amazon. L’éditeur Barlen Pyamootoo offre ainsi avec le soutien de l’Institut français de Maurice une renaissance aux textes qu’il s’efforce avec son équipe de promouvoir et diffuser avec une régularité impressionnante depuis maintenant cinq années.
Le sésame pour accéder à ces ouvrages est www.librairiemauricienne.com tout comme la recherche par mots-clés sur Amazon. Ce passage au virtuel a permis de revisiter les écrits publiés jusqu’ici en s’associant avec quelques peintres qui illustrent désormais systématiquement chacun des titres proposés.
Sur 100 livres vendus aux États-Unis, 50 le sont sous forme numérique… Les liseuses font leur apparition à Maurice depuis quelques années et la médiathèque de l’Institut Français de Maurice a mis en place un système de prêt de liseuses il y a environ deux ans. En ce moment, au Salon Infotech, la société Mobi Move lance aussi l’application Mauread, pour mettre en place une plate-forme de lecture électronique compatible Apple (pour ipad, iphone, etc) ouverte aux auteurs mauriciens, ou leurs descendants pour les auteurs décédés (voir ci-contre).
Pour l’éditeur de L’Atelier d’Écriture, la numérisation des ouvrages (sous forme de revue littéraire dans les premiers mois puis de livres par la suite) qu’il publie depuis cinq ans, représentait un rêve à concrétiser, une étape inévitable, et surtout un moyen formidable de désenclaver une forme de littérature francophone qui étouffe un peu sur son île isolée des continents…
Compte tenu de l’accessibilité linguistique des textes littéraires mauriciens, qu’ils soient écrits en français, en anglais ou même en créole, le fait de les rendre accessibles en ligne leur ouvre à l’évidence un nouveau lectorat, qui passera peut-être prioritairement par la diaspora mauricienne, et aussi par tous ceux, universitaires ou simples amateurs, que les littératures du Sud et les littératures créolophones intéressent.
Le pas est désormais franchi. Depuis mercredi soir, il est possible d’accéder aux 41 titres des Éditions de l’Atelier d’Écriture qui ont été mis en ligne sur le premier réseau mondial du livre en ligne Amazon, ouvrages qui s’affichent donc sur les liseuses Kindle… Il a fallu choisir (essentiellement en fonction de la qualité littéraire) puis négocier de nouveaux accords avec les auteurs, certains descendants ou ayants droit dans le cas d’écrivains disparus comme Savinien Mérédac, Malcolm de Chazal ou Edwyn Michel.