Joseph Antonio Samoisy, alias Tico (48 ans) et son épouse Marie Samoisy (44 ans), ont été disculpés en Cour intermédiaire. Il leur était reproché d’avoir fait preuve de négligence, causant le décès de leur fille d’un an et demi, Selena Samoisy, dont le corps avait été repêché dans une rivière à proximité de Bois-Marchand le 27 juin 2011. Le magistrat a conclu que la poursuite n’a pu prouver que les parents étaient entièrement responsables du décès de leur fille.

Le verdict a été rendu par le magistrat Pranay Sewpal ce vendredi, en Cour intermédiaire. Marie Samoisy et Joseph Samoisy ont été exonérés de tout blâme dans le procès qui leur était intenté pour homicide involontaire par négligence. Selon les faits, leur fille aurait échappé à la supervision des parents qui n’auraient pas été assez attentifs, causant la noyade de la petite Selena. Toutefois, dans son jugement rendu hier, le magistrat Pranay Sewpal a conclu que la poursuite n’a pu démontrer qu’il y a eu négligence de la part des parents, soutenant ainsi que le chef d’accusation retenu contre eux n’a pas été prouvé.

Le magistrat, en vue des versions et preuves présentées en cour, a tenu à indiquer que ce qui s’est passé se révèle plus être un incident fâcheux plutôt qu’une évidente preuve de négligence de la part des parents. « There is no evidence to show that both accused failed to exercise proper supervision on the movement of the victim » a soutenu le magistrat pour justifier l’acquittement des parents.

Selon les témoignages du demi-frère de la victime lors du procès, ce dernier accompagnait ses parents et ses trois petites soeurs, dont Selena Samoisy, à la rivière, le jour du drame. La mère, Marie Samoisy, faisait la lessive, le pèr enageait et les trois filles jouaient à proximité. Le père était rentré au domicile plus tôt, selon le fils. Marie Samoisy s’affairait à la lessive. L’absence de Selena Samoisy n’avait été remarquée que tard dans l’après-midi, alors que la mère, soucieuse de l’absence prolongée de sa fille, avait signalé sa disparition et avait sollicité l’assistance de la police pour des recherches. Celles-ci avaient alors mené à la découverte du corps sans vie de la fillette dans l’eau boueuse de la rivière, à proximité du domicile de la famille Samoisy, le lendemain. Les parents avaient été appréhendés par la police après une enquête confiée à l’assistant surintendant de police Parouty.

Dans son rapport d’autopsie, le Dr Sudesh Kumar Gungadin a attribué la cause du décès de Selena Samoisy à une « asphyxie due à la noyade ». Les parents avaient tout deux plaidé non coupables de la charge de « involuntary homicide by negligence » qui avait été retenue contre eux.