photo illustration

C’est en poussant un peu plus vers le large que Pierre-Yves Sheik Adam, un habitant de la région de Floréal, a péri en mer hier. Le drame s’est produit dans le lagon de la plage publique du Morne à la mi-journée.
Ce grand-père qui effectuait une sortie familiale en ce 2 janvier était un habitué de la mer. Muni de son masque et tuba, il est allé nager seul et en dépit de la mer houleuse, il s’est aventuré plus loin que d’habitude. Selon les témoignages recueillis, il avait déjà fait un effort conséquent pour gonfler trois bouées pour les enfants avant d’aller nager.

Il y avait de grosses vagues et Pierre-Yves Sheik Adam a dû redoubler d’efforts en tentant de regagner la plage. C’est sa fille qui devait remarquer qu’il se trouvait en difficulté. « Il semblait flotter et se laissait entraîner par les vagues ». Sans attendre, elle s’est jetée à l’eau pour le rejoindre non sans difficulté. Voyant que son père ne réagissait pas, elle a cherché du secours. En attendant, avec l’aide d’un touriste sur la plage, elle a tenté de pratiquer plusieurs massages cardiaques et du bouche à bouche en vain. L’aide d’un membre du personnel de l’hôtel Dinarobin n’a malheureusement pas abouti.

La fille de Pierre-Yves Sheik Adam deplore le manque de réactivité de certains officiers de la National Coast Guard qui, dit-elle, ne semblaient pas savoir quoi faire lorsqu’ils sont enfin arrivés sur les lieux du drame.

Selon les indications, le SAMU est arrivé sur place après une heure, mais n’a pu que constater le décès du sexagénaire. L’autopsie pratiquée par le chef du département médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a attribué le décès du sexagénaire à une asphyxie due à la noyade.

L’enterrement de Pierre-Yves Sheik Adam aura lieu aujourd’hui au cimetière Bigara, après une cérémonie à Curepipe, en l’église Ste-Thérèse, à 15h.