Le début d’année 2012 a été particulièrement mouvementé pour les éléments de la National Coast Guard avec huit cas de noyade rapportés sur différentes plages de l’île. Deux autres corps ont été repêchés dimanche : l’un à Flic-en-Flac et l’autre à Trou-d’Eau-Douce. Une surfeuse a par ailleurs été secourue de justesse à La Preneuse par son époux et des hommes grenouilles. Le commissaire de police Dhun Iswur Rampersad, à travers la NCG, en appelle au public pour redoubler de vigilance.
Nos plages ont été ce dimanche une fois de plus le théâtre de scènes tragiques. En effet, à 14 h 55 sur la plage publique de Flic-en-Flac, le corps d’un Quatre-Bornais de 52 ans a été repêché par un nageur sur une distance d’environ 15 mètres du rivage, dans les parages du four à chaux, et à une profondeur d’1m50. Les éléments de la National Coast Guard (NCG), qui étaient en patrouille, se sont organisés rapidement pour apporter les premiers secours à la victime.
Ils devaient cependant se rendre à l’évidence que le corps du quinquagénaire était sans vie. Ce n’est qu’à l’arrivée du SAMU à 15 h 10 que le décès a pu être certifié. La dépouille a été par la suite transportée à la morgue du Princess Margaret Orthopaedic Centre (PMOC) en vue des examens post-mortem. Le médecin légiste a attribué le décès à une « asphyxia due to drowning ».
Les policiers affectés au poste de Trou-d’Eau-Douce ont par ailleurs découvert dimanche à 19 h 35 le cadavre d’un tailleur de pierre de 51 ans et habitant la région. Le corps gisait dans l’eau à une profondeur d’un pied devant le campement Batireau. La dépouille a été transportée au PMOC à des fins d’autopsie.
Deux heures après ce drame survenu à Flic-en-Flac, les hommes grenouilles de la NCG postés à Rivière-Noire devaient être sollicités sur la plage publique de La Preneuse. Une femme de 41 ans et habitant Flic-en-Flac s’était retrouvée en difficulté après une chute de sa planche de surf. Son époux, qui était avec elle, a été le premier à lui porter secours. Les sources officielles indiquent qu’à l’arrivée de la NCG, la femme empestait l’alcool. Bien que tirée d’affaire, elle a toutefois été transportée d’urgence à l’hôpital pour un bilan de son état.
Selon les chiffres officiels disponibles, ces deux victimes de plus portent le nombre de noyés depuis le début 2012 à huit. « The beaches are nowadays very crowded due to the sultry heat of summer prevailing. However, despite the regular advice and sensitization by the National Coast Guard through the Community Policing Forum, some people still dare to take risk to venture at sea after consuming alcohol and food at the peril of their lives », indique-t-on du côté de la NCG.