Ce long week-end consacré à la fête du printemps n’a pas fait que des heureux. Trois cas de noyade ont été enregistrés. Deux sont quasi similaires et le troisième confirme la disparition d’un jeune étudiant de 19 ans, qui faisait des études en Malaisie, depuis dimanche avant que son corps sans vie ait été repêché hier matin par les secouristes.
Le premier cas est survenu à la plage de Flic-en-Flac dimanche aux alentours de 13 h 15. Selon les indications disponibles, après s’être retrouvé en difficultés Jean Pierre Édouard (44 ans) a été repêché inconscient par des volontaires. Il a été transporté de toute urgence par le Samu à la clinique L’Occident, où les médecins de service n’ont pu que constater son décès. L’autopsie pratiquée par le médecin légiste indique que l’habitant de Forest-Side a rendu l’âme à la suite d’une « asphyxia due to drowning ».
L’autre drame qui s’est produit à la plage publique de La Prairie relève du même scénario que celui survenu à Flic-en-Flac environ trois heures plus tôt. Inconscient, Abdool Mahmood Faizal Nubeebokus (44 ans) a été sortie de l’eau par des volontaires. L’habitant de Rose-Belle a rendu son dernier soupir à son arrivée à l’hôpital de Souillac. Les conclusions du rapport d’autopsie ont attribué la cause du décès à une asphyxie causée par la noyade.
Aux alentours de 16 h 30 dimanche, les membres de la famille Hurry ont constaté la disparition d’Adhish, un étudiant de 19 ans dans une université malaisienne qui était en vacances à Maurice. Il nageait avec ces cousins quand la tragédie s’est jouée. À un certain moment, il a disparu dans le lagon de Palmar.
Les éléments de la National Coast Guard ont alors enclenché les recherches avec l’aide de l’hélicoptère de la police en vue de retrouver le jeune homme. Mais ce n’est qu’à 8 h 40 hier que le corps d’Adhish Hurry a été repêché par les secouristes à bord de l’hélicoptère.
———————————————————————————————————————————————————
PLAINE-DES-ROCHES: Un enfant de 11 ans se pend ce matin
Le petit village de Plaine-des-Roches vit une véritable torpeur. En effet, un enfant âgé de 11 ans s’est pendu ce matin. Les premières informations disponibles après cette découverte macabre est que la victime a eu recours à ce geste fatidique parce qu’elle ne voulait pas se rendre à l’école à la reprise des cours. À la mi-journée, le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Gungadin, autopsiait le corps. Une enquête policière a été ouverte en vue d’établir les circonstances qui ont poussé l’enfant à mettre fin à ses jours pour éviter d’aller à l’école.
———————————————————————————————————————————————————
POLICE: 172 appels de plaisantins au 999 en 24 h
Le 999 sert à enregistrer des urgences en tous genres et permet à la police d’agir en toute célérité. Or, durant les dernières 24 heures, la police s’est retrouvée avec 172 appels de plaisantins à ce numéro d’urgence. Ce nombre aussi conséquent de « Blank Calls » a poussé la police à initier une enquête en profondeur en vue de retracer les auteurs de ces plaisanteries de mauvais goût.———————————————————————————————————————————————————
GRAND-BAIE: Un sinistre fait des dégâts de Rs 100 000
Un incendie s’est déclaré hier en début de soirée à 18 h 40 dans la maison d’un directeur à Grand-Baie. Sa maison de deux-pièces en béton et ses effets personnels ont été complètement endommagés. Le montant des dégâts est estimé à Rs 100 000. Aucun blessé n’est à déplorer. L’origine de l’incendie est jusqu’ici inconnue.———————————————————————————————————————————————————
PAMPLEMOUSSES: Un trentenaire détroussé par trois malfrats
Aux alentours de 21 heures hier, un conducteur habitant Pamplemousses a été victime d’un vol. Il marchait seul le long de l’artère principal, à proximité du centre social, quand trois inconnus qui circulaient à bicyclette ont obstrué son chemin avant de lui voler son lecteur audionumérique pour ensuite prendre la fuite. La valeur du gadget est évaluée à Rs 2 500. La victime n’a toutefois pas été blessée.
———————————————————————————————————————————————————
VALLÉE-PITOT: Une maison ravagée par un incendie
Un sinistre s’est déclaré dans une maison en béton de 5 pièces hier à 18 h 30 à Vallée-Pitot. Le bien immobilier a été complètement détruit. Dans sa déposition au poste de police de la localité, la propriétaire de la maison, a expliqué qu’elle était chez ses proches au moment des faits. L’origine de l’incendie demeure jusqu’ici inconnu.