Douze ans après sa dernière révision des salaires et conditions d’emploi des Office Attendants (OA) dans le secteur privé, le National Remuneration Board (NRB) a rendu publiques ses nouvelles recommandations, soumises la semaine dernière au ministre du Travail pour approbation. Les barèmes proposés vont de salaires d’entrée de Rs 8 000 pour se terminer à Rs 9 900 pour les OA, et de 9 900 à Rs 12 125 pour les Head Office Attendants (HOA). Les éventuels contestataires ont jusqu’au 12 octobre pour soumettre leurs contre-propositions.
Parmi les principales observations du rapport, l’on retient que cette catégorie d’employés est exploitée et ignorante de ses droits, en se basant sur les représentations syndicales faites par la Confédération des Travailleurs du Secteur privé (CTSP) et les réponses aux questionnaires distribués par le NRB dans diverses entreprises représentatives, excluant les industries sucrière et théière.
Environ 4 000 personnes, dont 12 % de femmes, sont employées comme OA. La tendance montre que les emplois dans cette catégorie ont à peine augmenté durant les trois dernières années, les quelques recrutements intervenus étant dus à de nouveaux opérateurs, alors que les entreprises existantes tendent, elles, à ne pas remplacer les OA/HOA qui partent à la retraite. Si la majorité de ceux interrogés ne sont pas syndiqués, 38 % disent pouvoir négocier avec leurs employeurs. Une majorité de 81 % travaillent sur la base d’une semaine de cinq jours ; 19 % travaillent également le samedi ; 48 % des entreprises leur demandent une moyenne de huit heures de travail par jour.
Les principaux changements que le NRB propose d’apporter aux Remuneration Orders sont : qu’une semaine de travail normale soit libellée comme étant « cinq jours de pas plus de huit heures » et un jour de cinq heures excluant une heure pour le déjeuner ; une pause thé de 15 minutes par jour. Si l’OA travaille un jour férié ou un jour de semaine où c’est son jour de repos (weekly rest day), il doit être payé le double du taux de base pour les premières huit heures et le triple les heures suivantes. Travailler pour son employeur sur un site autre que son lieu de travail avant ou/et après ses heures de travail normales doit être considéré comme du “extra work”.
Le NRB propose une Meal Allowance de Rs 70 contre Rs 25 actuellement ; des “Protective Equipments” constitués de trois uniformes par an, un imperméable ou un blouson chaque deux ans, deux paires de chaussures et/ou de bottes selon le cas par an ; une paire de gants selon le cas, qui doit être remplacée lorsqu’elle s’use – cette provision vise à protéger cette catégorie d’employés souvent appelée à vider les poubelles –, un casque de protection par an.
Au chapitre des congés, le NRB a agréé, entre autres, à la demande du CTSP d’augmenter le nombre d’Annual Leaves à 16 jours. Dans le souci d’harmoniser ses récentes Remuneration Orders dans d’autres secteurs du travail, le NRB propose que l’OA puisse se prévaloir de six jours de congé payés pour un premier mariage civil ou religieux, trois jours de congé payés s’il s’agit du mariage de chaque enfant, et trois jours de congé payés en cas de décès de son épouse/époux, enfant, père, mère, frère ou soeur.
S’agissant des allocations, il est proposé qu’un OA ait droit à 15 % de son salaire de base journalier s’il est appelé, en plus de ses attributions à conduire un véhicule, à Rs 300 par mois s’il prépare et sert le thé, à Rs 400 par mois s’il opte pour le nettoyage régulier des toilettes. Le Board propose que le Death Grant passe à Rs 3 500 ; les “Medical Expenses” et/ou Spectacles Grants (achat de lunettes) à Rs 3 000 par an pour ceux ayant plus d’une année de service. L’enquête a révélé que la majorité des Office Attendants interrogés ne sont pas au courant de leurs droits à des “Overseas Leaves”, dû au fait que les voyages à l’étranger sont financièrement hors de leur portée. Le NRB propose donc que le terme soit amendé pour être remplacé par “Vacation Leave”. Pour chaque dix ans de service, il est recommandé qu’un OA ait droit à un congé d’au moins deux mois qu’il choisira de passer entièrement ou partiellement à l’étranger ou à Maurice, dont au moins un mois avec salaire, payé sept jours avant son départ. Le NRB prend soin de souligner que « a vacation leave shall be deemed to constitute attendance at work ».
Le paiement d’une “Gratuity” pour la retraite avant 60 ans pour des raisons médicales est aussi proposé pour ceux comptant plus de dix ans service avec le même employeur, à être calculé sur la base de 15 jours de rémunération par année de service et payé sous forme de “lump sum”, de même qu’une “Death Gratuity” en cas de décès de l’employé basée sur 15 jours de rémunération par année de service, à être payée à son “spouse”, sinon à parts égales à ses enfants.
S’agissant des femmes OA comptant plus de 12 mois consécutifs avec un employeur, sont prévus entre autres un congé de maternité de 12 semaines – que l’enfant soit en vie ou mort-né, à condition qu’elle présente un certificat médical – ; une allocation de Rs 2 000 payable dans les sept jours qui suivent son accouchement, des pauses d’allaitement durant sa journée de travail ; deux semaines de congé payés en cas de fausse couche certifié par un médecin.