La situation de quasi-paralysie au Fitness Centre de Plaine-Lauzun de la National Transport Authority (NTA), évoquée dans Le Mauricien de samedi dernier, n’a pas pris longtemps pour se matérialiser. Dès hier, la longue queue de véhicules attendant de se faire examiner pour les besoins de “fitness” et du paiement de la vignette de la NTA a poussé les autorités, dont le ministère des Infrastructures publiques, à venir de l’avant avec un plan d’urgence pour pallier les répercussions de la vague d’arrestations de Vehicle Examiners de la NTA, qui sont soupçonnés de complot dans le réseau de Faked Vehicle Certificate. En parallèle, les enquêteurs de la CID Metropolitan North, menés par l’assistant-surintendant de police l’ASP Hector Tuyau, maintiennent la pression avec la cinquième arrestation de Vehicle Examiner de la NTA dans le collimateur au cours des prochaines 24 heures. Le nombre d’inculpations provisoire pour “conspiracy” dans l’affaire de Forged NTA Fitness Certificate a atteint 22 ce matin, d’autres étant encore à prévoir.
Face à la pagaille et aux longs délais au Fitness Centres de la NTA, faisant suite à l’opération de nettoyage avec l’arrestation d’une série de Vehicle Examiners, le ministère des Infrastructures publiques a dû prendre des mesures d’urgence. En effet, au rythme où va l’enquête de l’ASP Tuyau dans ce réseau de fraude et de fausses déclarations de la capacité de véhicules à la NTA, il existe de fortes chances qu’une grosse majorité du personnel technique des Fitness Centres soit mis en cause.
Avec les difficultés rencontrées depuis le début de cette semaine par ceux ayant à renouveler leurs Fitness Certificates, le ministre des Infrastructures publiques et du Transport routier, Nando Bodha, a eu une consultation ce matin avec les représentants de la police, de la NTA, du State Law Office et du département mécanique du ministère, et ce en vue de dégager un plan d’urgence comprenant une série de mesures.
Avec les inculpations provisoires et les interdictions qui pèsent sur les Vehicle Examiners, le Commissaire de Police, Mario Nobin, bat le rappel des Vehicle Examiners de la police pour aller prêter main-forte à la NTA. Ainsi, dès le 2 février, le ministère des Infrastructures publiques confirme que « l’effectif des centres d’examen de véhicule à Plaine-Lauzun et à Forest-Side sera renforcé par des éléments qualifiés de la police et du ministère ».
Les mesures complémentaires arrêtées lors de la réunion de ce matin sont : « À partir de février 2016, les deux centres de Fitness (Plaine-Lauzun et Forest-Side) seront ouverts du lundi au samedi de 8h30 à 16h pour compenser les retards accumulés, et ce jusqu’à nouvel ordre; l’examen des véhicules sera effectué d’une manière plus systématique; et l’examen des véhicules sera effectué deux semaines suivant la demande pour un rendez-vous. »  Le ministère de tutelle a voulu être rassurant envers le public en transmettant que « toutes les mesures nécessaires sont prises pour remédier à la situation actuelle ».
Sur le front de l’enquête policière, l’ASP Tuyau et des membres de son équipe étaient de nouveau au Fitness Centre de Plaine-Lauzun ce matin pour recueillir des preuves pour inculper un cinquième Vehicle Examiner. Lors de son interrogatoire hier, ce dernier a fourni des explications faisant actuellement l’objet de contre-vérifications avant toute éventuelle charge provisoire.
À ce matin, le nombre de suspects sous caution dans le cadre de cette enquête sur de faux Fitness Certificates est de 22. Avec les nouvelles convocations du jour, ce nombre est sujet à modification en fin de journée, alors qu’une quinzaine de voitures, dont de grosses cylindrées comme celle appartenant au président de l’Alliance française et Grand Maître de Loge Maçonnique, Bruno Dumazel, ont été saisies par la police pour les besoins d’enquête.