Les réactions post-PRB pleuvent toujours. Lors d’un point de presse hier à l’hôtel Le Saint Georges, à Port-Louis, la Nursing Association s’est exprimée sur les propositions du rapport 2013. « Elles n’encouragent pas la productivité. Cela ne contribuera pas à rendre notre système de santé plus performant », souligne Bagooaduth Kallooa, son président. Réclamant le gel du rapport, l’association en appelle au PM pour mettre fin à la frustration des fonctionnaires.
« Everyone is equal but some are more equal than others. » Bagooaduth Kallooa résume ainsi le sentiment que partagent les membres de son association après la publication du rapport 2013 du Pay Research Bureau (PRB). Qualifiant le rapport de « catastrophe qui n’a aucune indépendance », le président de la Nursing Association condamne les propositions qui y sont exprimées.
S’agissant de la disparité des grilles salariales, la NA estime que les augmentations préconisées devraient être égales. Affirmant d’emblée que le rapport symbolise la « trahison envers les employés du service public ». « Seki fonksioner pou rapel, se sourir sarkastik ki misie Aujayeb ti ena letan li ti pe explik li lor televizion », dit-il. Et de renchérir : « Se enn rapor ki pa dan latant bann fonksioner. Pa dir ki bann gran fonksioner pa merit ogmantasion me bann ti fonksioner osi ena zot bout pou gagne. » Selon notre intervenant, la population ne peut permettre que le fossé entre les salaires s’agrandisse davantage.
Commentant le chômage dans le pays, il s’est interrogé : « Komie somer diplome nou ena dan nou pei alor ki dan fonksion piblik ena bann retrete lor kontra ki pe gagn plis ki Rs 100 000 ? » Remarquant également que dans le secteur de la santé, une spécialisation dans un domaine particulier n’équivaut pas à un meilleur salaire. Tout en saluant la prise de position du ministre de l’Éducation, Vasant Bunwaree, contre les propositions de salaires du PRB pour les employés de son secteur, le président de la Nursing Association a condamné les propos de Lormus Bundhoo, ministre de la Santé qui, lui, avait affiché sa satisfaction pour le personnel de la santé. « Li kler ki minister pe refiz rekonet sa bann difikilte-la. »
Revenant sur les propos du président du Parti travailliste, Patrick Assirvaden, lors du point de presse des rouges samedi, M. Kallooa relève que ces commentaires vont à l’encontre de la philosophie du parti. La Nursing Association fait un appel à Navin Ramgoolam afin qu’il rectifie le tir.
Entre temps, la NA réclame le gel du rapport 2013 et envisage de convoquer une assemblée spéciale dans les jours à venir afin de décider de la marche à suivre.