Contrairement aux précédentes élections de la Nursing Association qui s’étaient déroulées dans l’indifférence de ses membres, celles de demain donnent lieu à une certaine excitation depuis plusieurs semaines. Ces élections se déroulent sur fond de graves allégations de mauvaise gestion financière à l’encontre du président sortant et qui ont débouché sur une division entre les membres de la Nursing Association. Sur ordre de la Cour ces élections sont décentralisées et ont été confiées à la Commission électorale. À moins de vingt-quatre heures du début du scrutin, Bagooaduth Kallooa et Ram Nowzadick, autrefois proches collaborateurs et aujourd’hui adversaires et leaders des deux principaux blocs de candidats, terminaient leur campagne dans les différents hôpitaux en affichant chacun une grande confiance en une victoire.
En raison des sérieux différends au niveau de l’exécutif, la Nursing Association – autrefois un modèle pour de nombreux syndicats et respectée par les décideurs politiques pour son ton mesuré dans ses revendications – a fonctionné au ralenti depuis plus d’une année. Des membres mécontents de cette situation espèrent que les futurs élus respectent l’engagement qu’ils ont pris durant leur campagne et mettent à nouveau le syndicat sur les bons rails. Il y a au total 33 candidats, soit 15 du groupe Unifiers (mené par Ram Nowzadick), 15 de l’équipe Liberators (menée par Bagooaduth Kallooa) et trois indépendants. La Nursing Association comprend 3 226 compliant members et qui sont éligibles à voter demain. Chaque personne doit voter pour 15 candidats.
Les élections se dérouleront de 8 h à 16 h dans neuf centres de votes qui sont rapprochés du lieu de travail des électeurs et qui se trouvent dans les endroits suivants : Mauritius Institute of Health (Pamplemousses) ; ex-dialysis centre Volcy Pougnet (Port-Louis) ; Ramphul Building (à côté de l’Hôpital de Flacq) ; Nurses Centre (Beau-Bassin) ; Cooperative Multipurpose complex (vis-à-vis de Victoria Hospital) ; National Sports Complex (à côté l’Hôpital ENT à Vacoas) ; Rose-Belle Youth Centre (à promixité de l’Hôpital J. Nehru) ; Souillac Youth Centre (à côté de l’Hôpital de Souillac) et Tamil Temple Federation (à proximité de l’Hôpital de Moka).
En fin de matinée la Commission électorale avait bouclé tous les préparatifs et les urnes étaient déjà installées dans les différents centres de votes. « L’organisation se passe bien et je suis en contact régulier avec les leaders des deux principaux blocs de candidats. Nous avons déjà envoyé les isoloirs et les urnes dans les différents centres. Comme pour toutes les élections que nous organisons la Commission électorale souhaite qu’il y ait beaucoup de votants pour ces élections de la Nursing Association », dit Rajesh Oograh, Returning Officer pour ces élections. Les résultats seront proclamés au Nurses Centre à Beau-Bassin, le quartier général de la Nursing Association et qui sera le principal centre de vote demain. Les résultats seront connus probablement durant la soirée.
Les précédentes élections se sont déroulées au Nurses Centre et en 2011 il y avait un peu moins de 1 000 votants. Les deux leaders de ces groupes de candidats espèrent eux aussi un plus grand nombre d’électeurs cette fois. « Notre but c’est d’atteindre la barre de 75 % de votants. Je lance un appel aux membres pour qu’ils accomplissent leur devoir pour l’avenir de la Nursing Association et dans l’intérêt de la profession. Mon équipe remportera les 15 sièges parce que les membres veulent rétablir l’image de la Nursing Association. Je suis fier d’avoir contribué pour que ces élections soient décentralisées, ce qui consolidera la démocratie à l’intérieur du syndicat », affirme Ram Nowzadick du groupe Liberators. « Je déplore la campagne mensongère de l’équipe adverse. Zot pe servi lartileri lourd ek tout sort kalite trak ki pa fer oner a la profesion. Mo deplor linplikasion de serten politisien ek bann lezot asosiation nursing ki pena nanryen à fer avek sa eleksion-la », réagit pour sa part Bagooaduth Kallooa du groupe Unifiers.