L’Ordre national des infirmiers a fait appel cette année à la Commission électorale pour l’organisation des élections, fixées au 14 juin, pour le renouvellement de son conseil d’administration. Comme lors des récentes élections de la Nursing Association qu’elle vient d’organiser, la Commission électorale prévoit des centres de vote dans plusieurs régions du pays, à proximité des hôpitaux, ainsi qu’un autre à Rodrigues. Lors des précédentes élections, les Rodriguais avaient voté par proxi.
Des 3 800 infirmiers dûment enregistrés auprès du Nursing Council, il n’y en a que 500 qui travaillent dans le service privé et ce nombre inclut aussi des étrangers employés sur une base contractuelle dans les cliniques. Mais les élections du Nursing Council, malgré un service de transport mis à la disposition des électeurs, n’ont jamais attiré grand nombre. « À chaque élection, le taux de participation ne dépasse pas 25 % alors que nous déboursons une grosse somme pour payer la Commission électorale ainsi que dans les frais des transports pour les infirmiers qui veulent venir voter », dit Dhunraj Foolchand, chairperson sortant du Nursing Council. Le coût de ces élections pour le NC s’élève à Rs 360 000.
Ce manque d’intérêt des infirmiers du privé et de la fonction publique pour ces élections préoccupe sérieusement les responsables du Council. « Ce Council a un rôle important et il entreprend un travail formidable pour faire respecter la profession. Nous voulons que les infirmiers s’intéressent davantage au fonctionnement de cette instance. Après discussions au sein du board nous avons trouvé qu’il était important d’aller vers la décentralisation des élections et nous en avons discuté avec la Commission électorale. Et puisque la somme additionnelle requise pour la nouvelle formule ne sera pas conséquente, pourquoi donc ne pas aller dans cette voie ? » poursuit M. Foolchand. Cette décentralisation donnera la possibilité aux infirmiers à Rodrigues d’aller voter. « La décision prise est très louable. Que ce soit à Rodrigues ou à Maurice je souhaite ardemment qu’un maximum d’infirmiers aillent voter dans l’intérêt de la profession, surtout que les bureaux de vote seront à proximité de leurs lieux de travail », ajoute pour sa part Francis Supparayen, le Registrar du Nursing Council. Ce dernier est un ancien infirmier de l’État à la retraite, qui était très connu pour son engagement au sein de la Nursing Association.
L’enregistrement des candidatures pour ces élections du 14 juin aura lieu le 24 mai au siège du Nursing Council à Quatre-Bornes. Les résultats des élections seront proclamés le même jour au Nursing Council.